Echanges commerciaux : Le Bangladesh, 1er client du Bénin en exportations en 2021

0 131

Le rapport des statistiques annuelles sur le commerce international de biens du Bénin au titre de l’année 2021 de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) renseigne sur les dix principaux partenaires du Bénin à l’exportation en 2021. Ainsi, le Bangladesh arrive en tête avec 41,6% des exportations totales du Bénin en 2021.

Abdul Wahab ADO

Selon  le classement des dix principaux partenaires du Bénin à l’exportation en 2021, on a respectivement le Bangladesh, l’Inde, la Chine, le Vietnam, le Tchad, le Niger, l’Egypte, le Danemark, l’Ukraine et les Emirats arabes unis. Selon l’analyse des statistiques, malgré les traits fluctuants des exportations du Bénin vers ses principaux partenaires, le Bangladesh se positionne au premier rang et prédomine avec une quote-part de 41,6% des exportations totales de l’année 2021. Il est suivi de l’Inde, de la Chine et des Emirats arabes unis en 10ème position en ce qui concerne les exportations vers le vieux continent. Par ailleurs, il convient de signaler que les dix principaux partenaires à l’exportation du Bénin se regroupent en trois zones continentales telles que l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Les principaux produits vendus aux dix principaux partenaires en 2021 : le coton, les noix (coco, anacarde…) et les tourteaux étaient orientés vers l’Asie alors que les produits destinés à la construction étaient à destination de l’Afrique. L’analyse de la structure des exportations de marchandises du Bénin en 2021 révèle des spécificités, en termes de produits d’exportations, pour chaque continent. Les pays asiatiques tels que le Bangladesh, l’Inde, la Chine puis le Vietnam achètent majoritairement dans des proportions variées le « coton, non cardé ni peigné », principal produit d’exportation du Bénin. Aussi, l’Inde s’intéresse aux « noix de coco, noix du brésil et noix de cajou, fraîches ou sèches, même sans leurs coques ou décortiquées ». Le rapport des statistiques annuelles sur le commerce international de biens du Bénin au titre de l’année 2021 de l’Institut National de la Statistique et de la Démographie montre que  les partenaires commerciaux africains recherchent à la fois des produits manufacturés provenant de la réexportation et ceux fabriqués sur le territoire national en de différentes proportions. Ainsi, les produits dominant leurs achats en 2021 sont les « barres en fer ou en aciers non-alliés ». Sur le continent africain et notamment pour le Tchad, nous avons les « ciments hydrauliques, y compris les ciments non-pulvérisés dits ‘clinkers’, même colorés » pour le Niger. Le « coton, non cardé ni peigné » est le principal produit vendu à l’Egypte. Il faut préciser que sur le continent européen, le Danemark achète essentiellement au Bénin, les « graines et fruits oléagineux, même concassés ». Quant à l’Ukraine, elle a acheté principalement en 2021, l’« or, y.c. l’or platiné, sous formes brutes ou mi- ouvrées, ou en poudre » et le « coton, non cardé ni peigné ».

Related Posts

Développement du secteur privé  béninois : Un Fonds…

346,5 milliards de FCFA pour la vente du « coton, non cardé ni peigné »

Les dix principaux produits vendus à l’extérieur par le Bénin en 2021 totalisent 83,5% de la valeur des exportations. Le « coton, non cardé ni peigné », vendu pour un montant de 346,5 milliards de FCFA occupe la première place. Viennent ensuite, les « noix de coco, noix du brésil et noix de cajou, fraîches ou sèches,… » et les « graines et fruits oléagineux, même concassées », avec des parts respectives de 4,7% et 4,0%. En 2021, les ventes du Bénin vers le continent africain ont augmenté de 29,6% par rapport à leur niveau de 2020. Les principaux groupes de produits tels que le « fonte, fer et acier », (+19,8 points de pourcentage), le « coton » (+8,1 points de pourcentage) et les « réacteurs nucléaires, chaudières, machines, appareils et engins mécaniques… » (+2,5 points de pourcentage) sont à l’origine de cette hausse. Au cours de la même période, on note une hausse de 4,2% des expéditions de biens à destination des pays de la CEDEAO, hausse induite notamment par le fort accroissement des ventes au Ghana (+146,4%). Cette augmentation enregistrée sur le marché du Ghana s’expliquerait notamment par la hausse des ventes des produits des groupes que sont les « réacteurs nucléaires, chaudières, machines, appareils et engins mécaniques… » (+88,2 points) et les « autres articles textiles confectionnés… » (+80,7 points).

Augmentation de 1,6% entre 2020 et 2021 des exportations du Bénin en direction des pays de l’UEMOA

Une amélioration notable a été enregistrée au niveau des ventes sur le continent asiatique entre 2020 et 2021 (+23,9 points de pourcentage), due principalement aux expéditions du « coton » (+24,8 points de pourcentage) pour une valeur de 325,4 milliards de FCFA en 2021. En revanche, les ventes du Bénin en Europe ont connu une baisse de 28,6% entre 2020 et 2021, expliquée en grande partie par une chute des expéditions de biens vers les pays de l’Union Européenne (-26,3%). Les ventes des biens ayant contribué à cette baisse sont celles liées aux produits des groupes que sont, le « coton » (-15,3 points de pourcentage), les « réacteurs nucléaires, chaudières, machines, appareils et engins mécaniques … » (-8,7 points de pourcentage) et les « graines et fruits oléagineux… » (-7,5 points de pourcentage). Par ailleurs, les exportations de biens du Bénin vers le continent américain (-38,3%) ont connu un repli entre 2020 et 2021, expliqué principalement par la chute des ventes des « combustibles minéraux, huiles minérales et produits de leur distillation… », qui sont passées de 3,8 milliards de FCFA en 2020 à 19,6 millions de FCFA en 2021.

Leave A Reply

Your email address will not be published.