Inclusion numérique dans l’Uemoa : La BOAD et l’OIF signent un accord-cadre de coopération

0 79

Le Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) Serge EKUE, et la Secrétaire Générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo ont signé ce mercredi 07 décembre 2022, un accord-cadre de coopération pour la transformation du numérique dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

« Concevoir un véhicule financier en vue de mobiliser plusieurs dizaines de millions d’euros au bénéfice des populations, en particulier les jeunes et les femmes, pour leur permettre de suivre des formations dans le cadre du programme « D-CLIC, formez-vous au numérique », est le but de l’accord-cadre signé entre la BOAD et l’OIF.  A cette occasion, Serge EKUE, président de la BOAD a fait savoir que « à travers cet accord-cadre, les pays de l’UEMOA pourront avoir accès à des financements permettant aux femmes et aux jeunes de se former au numérique dans le cadre du programme D-CLIC». « Je suis heureux d’avoir procédé ce jour avec madame la secrétaire générale Louise Mushikiwabo à la signature d’un accord-cadre de coopération entre l’OIF et la BOAD pour soutenir la transformation numérique des pays membres de la zone UEMOA » a ajouté le Président de la BOAD, Serge EKUE.

La SG de l’OIF, Louise Mushikiwabo a expliqué à cet effet que « Lors du XVIIIe Sommet de la Francophonie à Djerba, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont longuement délibéré sur la transformation numérique. Ils ont conclu que l’appropriation du numérique par les jeunes francophones et notamment les jeunes filles constituait un enjeu vital pour l’avenir de la Francophonie et de l’Afrique. Avec plus de 70 % de leur population nationale qui est âgée de moins de trente ans, les pays de l’Afrique de l’Ouest doivent mettre la formation au numérique tout en haut de leur agenda », a expliqué Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de la Francophonie qui a poursuivi qu’ « avec cet accord, l’OIF et la BOAD vont les y accompagner ». Il faut préciser que lancé en janvier 2022, ce programme a, à son actif à ce jour, 57 parcours de formation professionnelle aux métiers du numérique dans 10 pays africains francophones. Il entend maintenir le cap et proposer dès 2023 des outils d’inclusion numérique des personnes les plus éloignées de cette réalité. La signature de l’accord cadre est une bonne nouvelle pour booster la transformation numérique des économies ouest africaines.

Par A.A.

Leave A Reply

Your email address will not be published.