Développement durable en Afrique : La BOAD et le CILSS s’engagent à coopérer

0 119

Luis Soares Cassama, Vice-Président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), et Dr Abdoulaye Mohamadou, Secrétaire Exécutif du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) ont signé ce jeudi 08 Décembre 2022 ont signé un accord de partenariat. C’était en marge de la 38ème réunion annuelle du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest. C’est pour promouvoir le développement durable dans les pays des zones Sahélo-Saharienne et de l’UEMOA que les deux institutions ont signé l’accord de coopération. A l’occasion, Soares Cassama, Vice-Président de la BOAD a fait savoir que « La coopération régionale et la collaboration entre le CILSS et la BOAD, mises en exergue dans ce partenariat, préfigurent la transformation et l’émergence des économies de la zone UEMOA ».

Related Posts

Financement des projets productifs : ANIE du Tchad et le…

Pour Dr Abdoulaye Mohamadou, secrétaire exécutif du CILSS, « Le CILSS, fort de son savoir-faire technique et scientifique cinquantenaire, ambitionne à travers cet accord de coopération avec la BOAD, de mettre son expertise et ses compétences au service de la sous-région, en vue de favoriser la coordination et l’harmonisation des interventions au profit des populations sahéliennes et ouest-africaines ». Il faut préciser que la coopération entre les deux structures sous régionales portera entre autres sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la gestion des ressources naturelles, et la lutte contre la désertification. Le financement conjoint de projets et de programmes de développement, éligibles au financement de la BOAD et d’autres bailleurs de fonds du CILSS sont également les ambitions de coopération.

Pour rappel, le Comité Permanent Inter Etats de lutte contre la Sécheresse dans le Sahel(CILSS) a été créé le 12 septembre 1973 à la suite des grandes sécheresses qui ont frappé le Sahel dans les années 70. Le CILSS assure un suivi constant de la région, soucieux d’amener de la résistance dans l’écosystème fragile qui fournit des moyens d’existence à des millions d’éleveurs et d’agriculteurs. Le CILSS dirige un centre de formation régional au Niger, où les agriculteurs et les techniciens peuvent poursuivre leur formation. Le CILSS regroupe aujourd’hui neuf Etats dont 4 Etats côtiers que sont : (Gambie, Guinée-Bissau, Mauritanie, Sénégal), 4 Etats enclavés : (Burkina Faso ; Mali ; Niger ; Tchad) ; 1 Etat insulaire : (Cap Vert).

Leave A Reply

Your email address will not be published.