Développement du numérique dans l’Uemoa : La BOAD et l’OIF signent un accord cadre

0 98

Le développement des services numériques et la transition digitale sont au cœur de la stratégie de la  Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et de la vision de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Ainsi, les deux institutions qui ont signé un accord-cadre sur le Numérique en 7 décembre dernier à Paris, une mission de mise en œuvre et de suivi de l’OIF s’est tenue, les 10 et 11 janvier 2023, au siège de la BOAD, à Lomé. Selon le communiqué de la BOAD, la délégation de l’OIF, était composée de Monsieur Henri Eli MONCEAU, Directeur de la Francophonie Economique et Numérique (DFEN), de Son Excellence Madame l’Ambassadeur Thi Hoang Mai TRAN, Représentante de l’OIF pour l’Afrique de l’Ouest, de Monsieur Stéphane MOUBACKA, Spécialiste Programme à la Direction de la Francophonie Economique et Numérique, et de Monsieur Agossou HONFO, Spécialiste Programme à la Représentation de l’OIF pour l’Afrique de l’Ouest, s’est entretenue avec des membres de la Haute Direction et des représentants des unités opérationnelles de la BOAD. La mission a pris fin à la faveur de la signature de l’Aide-Mémoire par les parties et de sa présentation officielle au Vice-Président Moustapha BEN BARKA.

Il faut préciser que le développement des services numériques et la transition digitale sont dans le plan stratégique pour la francophonie numérique 2022-2026 entre la BOAD et l’OIF. Car, le projet D-CLIC, conçu par l’OIF, vise le renforcement des compétences numériques des populations les plus vulnérables, en favorisant l’autonomisation et l’employabilité des femmes et des jeunes, et l’appui aux politiques numériques des Etats par la formation des agents publics. Il vient compléter les initiatives d’appui au développement des PME, ainsi que la formalisation et le passage à l’échelle des TPE. Il ambitionne de contribuer à une plus grande inclusion numérique des populations de l’espace francophone et de permettre aux femmes et aux jeunes, notamment, de mieux saisir les opportunités d’insertion professionnelle offertes par le numérique. De bonnes perspectives s’annoncent donc pour les économies ouest africaines dans la digitalisation.

Leave A Reply

Your email address will not be published.