Financement du développement : Le Bénin lève 150 milliards FCFA

0 161

Le Bénin à travers la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique du ministère des finances a lancé ce mardi 14 février 2023, une émission simultanée de 70 milliards FCFA et de 80 milliards FCFA. La souscription fractionnée en part de 10.000 FCFA est ouverte du 14 février au 06 Mars 2022 à maturités respectives de 07 ans et 15 ans.  Cet emprunt obligataire dénommé TPBJ que le Bénin a lancé est en deux tranches. La première de maturité 07 ans (2023-2030) porte sur un montant indicatif de 70.000.000.000 FCFA et est repartie en des obligations dont la valeur nominale est de  10.000 FCFA. Le taux d’intérêt annuel est de 5,70%. La seconde de 80.000.000.000 FCFA repartie également en des Obligations de 10.000 FCFA. Sa maturité est fixée à 15 ans (2023-2038),  avec un taux d’intérêt de 6,20% net d’impôts pour les résidents au Bénin. Ainsi, le montant cumulé recherché est de 150 milliards FCFA. Ceci, Conformément à l’arrêté 2023 N°293-c/MEF/DC/SGM/DGTCP/ DAMF/SP du 02 février 2023 fixant les conditions d’émission simultanée d’obligations du Trésor par syndication le 14 février 2023.  Selon les caractéristiques de l’emprunt pour l’arrangement et la structuration c’est la Société de Gestion et d’Intermédiation du Bénin (SGI-BENIN) qui a été retenue en qualité d’arrangeur et chef de file de l’opération afin d’accompagner trois Co-Chefs de file. Il s’agit de SGI BIIC FINANCIAL SERVICES, SGI AFRICAINE DE GESTION ET D’INTERMEDIATION et SGI UNITED CAPITAL FOR AFRICA, ainsi que d’un syndicat de placement. Les fonds attendus de cette opération serviront principalement au financement d’une partie des investissements prévus au programme national d’investissements et déclinés dans la loi de finances de l’année 2023 en vue de la poursuite de la transformation structurelle de l’économie. Les investissements en 2023 permettront la réalisation de nombreux projets dans les domaines essentiels et prioritaires comme : l’assainissement du cadre de vie, la protection sociale/les affaires sociales et la microfinance, l’éduction, l’eau, l’énergie, la santé, le numérique, la sécurité et la protection civile, l’emploi des jeunes, les sports, l’agriculture, etc.

Related Posts

Dette publique : 77 milliards FCFA dans les caisses du…

Par ADAMAN AGOSSOU

Leave A Reply

Your email address will not be published.