Maîtrise de l’inflation : Les banques centrales du monde ont relevé leurs principaux taux directeurs

0 100

Pour faire face à la hausse de l’inflation, les banques centrales du monde ont relevé leurs taux directeurs. C’est ce que renseigne, la note de conjoncture économique de janvier 2023 de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Des mesures urgentes sont prises par les banques centrales pour la maitrise de la hausse galopante de l’inflation. Ainsi, les banques centrales, à travers le monde, à l’exception de celles du Japon et de la Chine, continuent de resserrer, mais à un rythme réduit, leur politique monétaire pour faire face à la persistance de l’inflation. Cependant, la Banque du Japon (BoJ) a, le 20 décembre 2022, ajusté ses instruments monétaires en élargissant la fourchette de fluctuation tolérée sur les rendements des emprunts d’Etat à dix ans (désormais +0,50%, au lieu de +0,25%). La Banque centrale européenne (BCE) a, le 2 février 2023, relevé ses principaux taux directeurs de 50 points de base, pour combattre l’inflation. Les taux d’intérêt de la BCE se situent désormais à 2,50% pour le taux de dépôt, 3,00% pour le taux de refinancement et 3,25% pour le taux de facilité de prêt marginal. L’institution compte augmenter « sensiblement les taux d’intérêt à un rythme régulier ».

Selon la note de conjoncture économique de janvier 2023 de la BCEAO, la Banque centrale américaine (FED) a, le 1er février 2023, relevé ses taux d’intérêts de 25 points de base comme prévu, pour les situer dans la fourchette 4,50% à 4,75%. Les données sur l’inflation ont conforté la FED pour l’adoption d’une politique monétaire plus souple. En effet, l’inflation aux Etats-Unis a reculé en décembre 2022 à 6,5%, après un pic de 9,1%, atteint au milieu de l’année. Toujours pour faire face aux impacts de l’inflation, la Banque d’Angleterre (BoE) a, le 1er février 2023, voté une augmentation du taux d’escompte de 0,5 point à 4,00%. La BoE estime que la croissance régulière des rémunérations dans le secteur privé et l’inflation dans les services ont été nettement plus élevées que prévu. La Banque du Canada a, le 25 janvier 2022, relevé son principal taux directeur de 50 points de base, à 4,5%, un plus haut niveau depuis 2007. Il s’agit de la huitième hausse consécutive en moins d’un an pour tenter de contrer l’inflation. La Banque nationale suisse (BNS) a, le 15 décembre 2022, relevé son taux directeur de 50 pdb, la troisième hausse depuis le début de l’année. Ces décisions visent à juguler une inflation élevée. Le taux directeur de la BNS est porté à 1,00%, son niveau le plus élevé depuis la crise financière mondiale de 2008.

La maîtrise de l’inflation en Afrique

Au niveau des pays émergents et des pays en développement, le comité de politique monétaire de la Banque centrale du Ghana (BoG) a, le 30 janvier 2023, rehaussé le taux directeur de 100 points de base, à 28,0%. Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque Centrale du Nigeria a, le 24 janvier 2023, relevé de 100 points de base le taux de référence à 17,50%, afin de ramener l’inflation à des niveaux plus faibles. Le Conseil de la Bank Al Maghrib (BAM) a, le 20 décembre 2022, décidé de relever le taux directeur de 50 points de base à 2,50%, dans le but de prévenir tout désancrage des anticipations d’inflation et favoriser le retour de l’inflation à des niveaux compatibles avec l’objectif de stabilité des prix. La Banque centrale d’Égypte a, depuis le 22 décembre 2022, augmenté le taux d’intérêt au jour le jour de 300 pdb à 16,25%, pour contenir les pressions inflationnistes qui s’intensifient. Le Conseil d’administration de la Banque Centrale de Tunisie a décidé, le 30 décembre 2022, d’augmenter son taux directeur de 75 points de base, passant ainsi de 7,25% à 8,00%. De plus, le Conseil a décidé de relever le taux minimum de rémunération de l’épargne à 7,00%. Cette hausse du taux d’intérêt directeur à 8,00% vise à réduire le taux d’inflation, qui était de 9,8% en novembre 2022.

Maîtrise de la cherté de la vie dans l’Uemoa

L’inflation dans l’Union a baissé en décembre 2022, en liaison avec la décélération de la hausse des prix des produits et services de l’alimentation. Le taux d’inflation global est ressorti, en glissement annuel, à 7,0% en décembre 2022, en baisse de 1,0 point de pourcentage par rapport à son niveau de novembre 2022, où il s’était établi à 8,0%. Le recul de l’inflation est essentiellement imputable à une hausse de moindre ampleur des prix des composantes « Produits alimentaires » (+4,6 points contre +5,7 points en novembre 2022). La hausse des prix de la fonction « Transports » (+ 8,3% en décembre 2022, contre 7,0% le mois précédent) a amoindri la baisse de l’inflation globale.

Comme les autres banques centrales, la BCEAO a également pris des mesures pour la maîtrise de l’inflation. Ainsi, la Banque centrale des Etas d’Afrique de l’Ouest  a relevé de nouveau ses taux directeurs de 25 points de base (soit 0,25%), depuis le 16 décembre 2022. La décision a été prise et rendue publique par le Comité de Politique Monétaire (CPM). Ainsi, le principal taux directeur auquel la Banque Centrale prête ses ressources aux banques commerciales dans les 8 pays de l’Union, passe de 2,50% à 2,75% à partir de cette date.

Par Abdul Wahab  ADO

Leave A Reply

Your email address will not be published.