Consommation au Bénin : Inflation affiche +1,6% en mars contre 1,2% en février 2023 

0 210

L’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois de mars 2023 a connu une hausse de 0,6% au mois de mars 2023, a indiqué l’Institut national de la Statistique et de la démographie (INStaD). Le taux d’inflation est ressorti à +1,6% en mars 2023 contre 1,2% en février de la même année. Au Bénin, le taux d’inflation au titre du mois de mars 2023 suivant le critère de convergence dans l’espace UEMOA est ressorti à +1,6% en mars  contre 1,2% en février 2023,soit une hausse de 0,4 point de pourcentage. L’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois de mars 2023 est de 112,5 contre 111,9 en février, soit une hausse de 0,6% selon le bulletin « Indice harmonisé des prix à la consommation » de l’INStaD. Pour l’institut, cette hausse est imputable essentiellement à l’augmentation des prix des biens de la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+1,8%). Les principaux groupes de biens dont les prix ont contribué à cette augmentation sont : « Légumes frais en fruits ou racine » (+13,9%), en lien avec la hausse des prix de la tomate fraîche, suscitée par l’augmentation de la demande cumulée à la baisse de l’offre du fait de la saison ; « Sel et condiments » (+5,5%), à cause de la rareté du piment sur le marché, « Poissons et autres produits séchés ou fumés » (+4,0%), en raison de la diminution de l’offre du produit sur le marché. L’analyse des statistiques renseigne que la variation observée sur le mois a été modérée par la baisse des prix de certains groupes de produits. Il y a l’Huile (-2,2%), due à l’abondance des noix de palme qui constituent la matière première de production de l’huile de palme ; Carburants et lubrifiants (-1,1%), à cause d’une baisse des prix de l’essence de contrebande à la source d’approvisionnement. Par ailleurs, en glissement semestriel en comparaison à septembre 2022, les prix ont crû de 11,3%, avec une forte contribution des fonctions « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées », « transports » et « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » respectivement pour 4,4 points, 0,8 point et 0,7 point de pourcentage. De plus, par rapport au même mois de l’année dernière, la variation de l’IHPC est ressortie à +6,9%. Les fonctions ayant contribué fortement à cette variation sont les « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+4,1%), les « Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (+1,1%) et les  « transports » (+0,9%).

Abdul Wahab ADO

Leave A Reply

Your email address will not be published.