Bénin: La Banque mondiale a approuvé près de 90 milliards FCFA pour booster la collecte des recettes intérieures

0 100

La Banque mondiale a approuvé un financement de 150 millions de dollars, soit une somme de 89,730 milliards de FCFA de l’Association Internationale de Développement (IDA) pour aider le Bénin à accroître l’efficacité de la mobilisation des ressources nationales et des dépenses publiques.  C’était ce jeudi 15 juin 2023 à Washington. Selon la Banque mondiale, c’est dans le programme de gouvernance économique pour la délivrance des services est axé sur la performance dénommé (PforR)  que le financement a été approuvé. Ceci en vue de soutenir des actions visant l’efficacité dans la mobilisation des ressources nationales afin de permettre à l’Etat d’avoir plus de moyens pour financer les services publics et répondre aux chocs. Le programme cible un accès plus inclusif à la déclaration électronique et une utilisation accrue de la gestion axée sur les performances dans l’administration douanière. Il vise également plus d’efficacité dans la gestion des dépenses et des marchés publics et soutient la mise en place d’un espace fiscal favorable au contrôle citoyen.

Les précisions de Atou Seck, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin

A l’annonce de cette nouvelle, Atou Seck, responsable des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin a déclaré que « Le Bénin a fait des progrès significatifs dans l’amélioration de la gestion budgétaire au cours de la dernière décennie, mais des efforts supplémentaires sont nécessaires pour accroître la mobilisation des ressources nationales et l’efficacité des dépenses publiques ».

Pour le responsable des opérations de la Banque mondiale,  « Ce financement permettra de mettre à l’échelle les résultats des réformes entreprises pour améliorer la gestion fiscale et les revenus domestiques mais aussi moderniser le système statistique du pays. En effet, le Bénin a encore des progrès à accomplir par rapport à ses pairs régionaux en matière de mobilisation des ressources intérieures, et son assiette fiscale reste étroite. En 2022, les recettes fiscales du Bénin étaient estimées à 11,5 % du produit intérieur brut (PIB), soit moins que la moyenne de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) (12,9 %). Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour atteindre l’objectif de 20 % du PIB fixé par l’UEMOA. C’est pourquoi, ce programme axé sur la performance s’aligne avec le Cadre de Partenariat de la Banque mondiale avec le Bénin. Il vient consolider les acquis des réformes et projets de gouvernance économique appuyés ces dernières années par la Banque mondiale au Bénin.  Pour rappel, l’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61% environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.

Leave A Reply

Your email address will not be published.