Conférence Mondiale des Radiocommunications 2023 : ARCEP pour une meilleure participation du Bénin à la CMR-23

0 116

La réunion préparatoire du Bénin à la Conférence Mondiale des Radiocommunications CMR-2023 a été organisée ce vendredi 14 juillet 2023. C’est la Vice-Présidente de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP BENIN), Madame Carrelle TOHO qui a lancé les assises en présence des affectataires. Le but de la rencontre entre affectataires est d’échanger sur les différents points de l’ordre du jour de la CMR-2023, en vue de dégager les positions nationales du Bénin. Dans son mot de l’ouverture des travaux, Madame Carrelle TOHO, Vice-Présidente de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP Bénin) a expliqué que c’est en prélude à la participation de notre pays le Bénin à la dernière réunion préparatoire de l’Union Africaine des télécommunications (UAT) qui se tiendra à Yaoundé au Cameroun du 07 au 11 août 2023, que la rencontre s’organise pour échanger sur les différents points de l’ordre du jour de la CMR-2023, en vue de dégager les positions nationales du Bénin. « Lesdites positions ne peuvent cependant pas être élaborées indépendamment des points de vue des autres régions et de l’industrie des TIC qui ont la responsabilité de mettre en œuvre pour le bénéfice des utilisateurs finaux, les décisions qui sortiront de la conférence 2023 ». C’est pour cela que la vice-présidente a invité les experts, à ne pas perdre de vue dans leurs analyses et leurs propositions, les positions des autres pays de la CEDEAO, de l’UAT et éventuellement des autres régions avec qui, ils partageront les mêmes réalités. La Vice-présidente de l’Arcep Bénin a également indiqué que la qualité des échanges permettra une meilleure participation du Bénin à la CMR-23. Elle a souligné la nécessité de chercher un équilibre bien que délicat entre la disponibilité du spectre, que les pays de l’Afrique doivent garantir pour des applications pouvant faciliter l’accès universel, telles que les communications par satellite et l’examen des applications de la 5G dont l’exploitation garantira que les citoyens restent compétitifs à l’ère du numérique. Il faut signaler qu’au cours des échanges, les affectataires ont échangé sur les différents points inscrits à l’ordre de la CMR-23, notamment sur les questions relatives aux services fixes, mobiles et de radiodiffusion, aux services aéronautiques et maritimes, aux services Scientifiques et aux satellites.

Ce sont les représentants des Ministères du Numérique et de la Digitalisation, de la Défense Nationale, de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile, du Port Autonome de Cotonou et de la METEO-BENIN, etc, qui participé aux travaux sur les positions nationales.

Par ailleurs, les conférences mondiales des radiocommunications (CMR) ont lieu tous les trois à quatre ans. Elles ont pour tâche d’examiner et, s’il y a lieu, de réviser le Règlement des radiocommunications, traité international régissant l’utilisation du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites des satellites géostationnaires et non géostationnaires. Les modifications du Règlement sont apportées en fonction de l’ordre du jour adopté par le Conseil de l’UIT, compte tenu des recommandations formulées par les conférences mondiales des radiocommunications précédentes. a pour objectifs d’examiner les questions liées aux radiofréquences en vue de formuler et prendre des résolutions devant assurer un développement harmonieux des services de communication électronique de par le monde. L’un des actes clés de cette conférence est la révision et l’édition d’un nouveau Règlement des radiocommunications, traité international régissant l’utilisation du spectre des fréquences radioélectriques et des orbites des satellites géostationnaires et non géostationnaires. De plus, la Conférence Mondiale des Radiocommunications 2023 se tiendra du 20 novembre au 15 décembre 2023 à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis.

Leave A Reply

Your email address will not be published.