Agriculture : 531 000 tonnes de riz récoltées au Bénin en 2022

0 176

(Economia24)-Le Bénin ambitionne une production nationale de riz paddy de 1 million de tonnes d’ici la fin de l’année 2025 contre un stock de 531 000 tonnes récolté en 2022. L’annonce a été faite dans un communiqué publié le 11 août.  Pour le ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche l’initiative s’inscrit dans le cadre de la Stratégie Nationale de Développement la Riziculture-deuxième génération (SNDR 2) mise en œuvre depuis 2019 par l’Agence territoriale en charge du développement du pôle agricole numéro 1 (ATDA 1). Ce pôle agricole regroupe notamment les communes de Malanville et de Karimama situées dans le Nord du pays et comptant pour environ 30 % de l’offre de la céréale. «Lambition affichée est sans équivoque : produire suffisamment du riz pour garantir la sécurité alimentaire, améliorer les revenus des acteurs de tous les maillons de la filière, assurer le bien-être social et impacter le Produit National Brut et l’économie nationale,» précise le communiqué.

Related Posts

Economie régionale : Le FMI approuve un versement de 70…

Produire un million de tonnes de riz

«Mon pays le Bénin s’engage à produire un million de tonnes. J’y crois. Ce sera chose faite», a fait savoir le Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche Gaston Cossi DOSSOUHOUI lors des séances de travail avec les représentants des Projets/Programmes exerçant dans les pôles 1, 2 et 3, les ATDA 1, 2 et 3 pour faire connaître cette nouvelle ambition et demander à chaque maillon de jouer pleinement sa partition. Il faut préciser que pour l’atteinte des résultats, le gouvernement compte renforcer son appui notamment à travers l’aide à la mécanisation et la fourniture d’intrants en quantité suffisante pour amener les producteurs à augmenter la superficie cultivée en riz à 215 000 hectares au cours des deux prochaines années, contre une surface de 126 700 hectares emblavée en 2021. Le Bénin vise également un accroissement du rendement qui devrait alors s’établir à une moyenne de 5 tonnes par hectare contre 3,5 tonnes actuellement. Cette ambition du Bénin permettra de réduire l’importation des tonnes de riz et de favoriser la production locale.

Leave A Reply

Your email address will not be published.