UEMOA au premier semestre 2023 : Hausse du déficit budgétaire global des finances publiques

0 87

« Les finances publiques dans l’Union, au cours du premier semestre 2023 ont enregistré une hausse du déficit budgétaire global, base engagements, dons compris » a indiqué le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, président du Conseil des ministres de l’Union lors de la troisième session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), qui s’est tenue ce vendredi 22 septembre 2023, dans les locaux de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Abidjan-Plateau. C’est le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, président du Conseil des ministres de l’Union, qui a procédé à l’ouverture des travaux de ladite session. C’était en présence entre autres, du Gouverneur de la BCEAO, Jean Claude Kassi Brou, du président de la Commission de l’UEMOA, Abdoulaye Diop, des présidents des organes et institutions spécialisées de l’institution sous-régionale.

Dans son intervention, Adama Coulibaly  a aussi fait savoir que  les échanges extérieurs des pays membres, se sont soldés par une amélioration du solde de la balance des transactions courantes. Rapporté au PIB, le déficit courant est ressorti à 6,1% au deuxième trimestre 2023, contre 9,9% une année plus tôt. Le solde global de la balance des paiements est ressorti déficitaire au terme du premier semestre de 2023. Nonobstant la période marquée par un ralentissement de l’activité économique mondiale, avec le resserrement des politiques monétaires, les économies de l’Union ont fait preuve de résilience avec une croissance économique de 5,7% au deuxième trimestre de 2023, après 5,6% un trimestre plus tôt. Tout en précisant que cette progression de l’activité a été portée par la hausse de la valeur ajoutée dans tous les secteurs a ajouté  Adama Coulibaly, président du Conseil des ministres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA).

Related Posts

Insertion professionnelle des étudiants : La CDC Bénin en…

5,6% pour la croissance économique au deuxième trimestre 2023

 « La croissance économique de l’Union est attendue à 5,6% sur l’ensemble de l’année 2023, en dépit du retard observé dans l’exécution des projets d’envergure dans les secteurs pétrolier et gazier. Le taux d’inflation, en glissement annuel, s’est établi à 4,0% au deuxième trimestre 2023, contre 5,8% un trimestre plus tôt. Cette décélération du niveau général des prix est essentiellement imputable aux mesures de lutte contre la vie chère prises par les Etats membres et de politique monétaire de la Banque Centrale », a dit le ministre ivoirien. Il faut préciser qu’au cours de cette session, le Conseil des ministres s’est planché sur des projets de directifs et des décisions au titre de la Commission de l’UEMOA, de l’Autorité des Marchés Financiers de l’UMOA, de la BOAD et de la Commission bancaire.

Par ailleurs, le président s’est félicité du retour du Mali dans les instances de l’Union, suite à la décision de la Conférence des Chefs d’Etat de l’UEMOA, tenue le 8 juillet 2023 en République de Guinée Bissau.

L’arrivée de trois nouveaux membres dans la composition du Conseil a été annoncée. Il s’agit de M. Suleimane Seidi, nommé Ministre de l’Economie et des Finances, Mme Mussuba Cante, Secrétaire d’Etat du Plan et de l’Intégration Régionale, est désignée en qualité de second représentant, pour le compte de la Guinée-Bissau. Et du malien, M. Moussa Alassane Diallo, Ministre de l’Industrie et du Commerce, désigné en qualité de second représentant.  LE Niger est toujours sous les sanctions de la Conférence des Chefs d’Etat, du 30 juillet 2023, à la suite du coup d’Etat du 26 juillet dernier.

Leave A Reply

Your email address will not be published.