Assainissement du cadre de vie : 12 structures de vidange désormais agréées par le MCVT

0 70

La remise officielle des agréments aux 12 structures de vidange ayant rempli toutes les conditions requises, s’est tenue ce jeudi 11 janvier 2024 à Cotonou. C’est  le Ministre du Cadre de Vie et des Transports, chargé du Développement Durable (MCVT), José TONATO, qui a procédé à la cérémonie de remise des autorisations des agréments en présence des responsables des structures et des cadres de la Société de gestion des déchets et de la salubrité (SGDS SA).

Le gouvernement s’engage véritablement pour l’assainissement de la gestion des boues de vidange. Car, vingt (20) structures de vidange ont déposé leurs dossiers à l’annonce du communiqué du 05 juin 2023. À l’issue du processus, douze (12) d’entre elles ont été retenues et ont obtenu leur agrément. Il s’agit notamment de :  Etablissement BIKIMAR, Société d’assainissement plus (SAP) ; Société d’assainissement et d’hygiène environnementale (SAHE SARL) ; Société d’entretien et d’assainissement du Bénin (SEAB SARL) ; Société industrielle d’équipement et d’assainissement urbain (SIBEAU SA) ; Société de collecte et de transport de déchets (SOCOTRADE BENIN SARL) ; Messia sarl ; Services plus sarl ; Cité des belles vidanges et entretiens (CI.BE.VE SARL) ; Global Environnement (GLOBAL ENVI SARL) ; Monda Groupe Sarl et du Groupement d’intérêt économique Volonté de Vaincre (2V).

Lors de la cérémonie de remise des agréments, le Ministre a rappelé les efforts du Gouvernement dans le secteur de l’assainissement à travers des mesures réglementaires visant à améliorer l’organisation de la filière de gestion des boues de vidange. Pour ce faire, et dans le but de mieux structurer ladite filière, il est apparu nécessaire de réétudier l’organisation en la matière en accordant la priorité au développement du secteur privé dont l’activité devra, désormais, être régie par des normes et structurée grâce à la délivrance d’agréments. Aussi, l’autorité s’est-elle non seulement réjouie des efforts entrepris par les structures sélectionnées qui ont répondu aux normes et standards applicables mais les a également invitées à faire usage utile de ces agréments qui constituent une plus-value dans le fonctionnement de leurs diverses entreprises.  « Le challenge qui est devant nous, c’est le suivi du cahier de charges », a déclaré le Ministre TONATO qui a aussi notifié aux acteurs la responsabilité de la supervision qui est confiée à la Société de gestion des déchets et de la salubrité (SGDS SA). Elle est désormais chargée de la gestion opérationnelle des stations de traitement des boues de vidange. Cette dernière sera aux côtés desdites structures pour les résultats attendus d’elles. Dans ce cadre, la SGDS devra travailler en étroite collaboration avec les vidangeurs pour le respect de leur cahier de charges. Elle mettra en place un dispositif de suivi et de contrôle de la gestion, de la collecte et du transport des boues de vidange en impliquant tous les acteurs concernés en vue de garantir le succès des réformes initiées par l’État.

Le Directeur Général du Développement Urbain (DGDU), Ghislain HOUNNOU, au nom des structures, a exprimé sa reconnaissance au Gouvernement pour son souci constant d’amélioration du cadre de vie des populations. Il a rappelé que l’agrément, document légal qui leur donne désormais une existence réglementaire en République du Bénin, a été délivré aux diverses entreprises à travers un processus d’étude minutieux de dossiers.

Noter que les structures désormais agréées par le Ministère du Cadre de vie et des transport (MCVT), ont entre autres, l’obligation de : assurer un service de vidange efficace au niveau des ménages ou de toute autre structure ou elles sont en mesure d’intervenir ;  respecter les conditions de collecte, transport et de dépotage dans les STBV;  respecter scrupuleusement les règles d’hygiène et de sauvegarde de l’environnement exigées par les différentes dispositions légales et réglementaires en vigueur ; maintenir leur matériel d’exploitation en parfait état de fonctionnement et s’abstenir de toute intervention en cas de défectuosité dudit matériel jusqu’à réparation complète ;  produire tous les documents, ou attestations qui leur seront demandés pour la vérification du respect de leurs obligations professionnelles.

Par ailleurs, l’instauration des agréments a pour objectif de permettre une amélioration de la qualité du service avec un secteur privé engagé et des critères de performances bien définis. La SGDS SA mettra en place un dispositif de suivi et contrôle de la gestion, de la collecte et du transport des boues de vidange.

Leave A Reply

Your email address will not be published.