La BCEAO garde à 3,5% son taux directeur de prêts aux banques

0 121

Au terme de la première réunion au titre de 2024, tenue ce mercredi 06 mars 2024 à Dakar, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) a décidé de maintenir le principal taux directeur auquel le régulateur prête ses ressources financières aux banques commerciales à 3,50%. De plus,  le taux d’intérêt sur le guichet de prêt marginal est maintenu à 5,50%, en vigueur depuis le 16 décembre 2023. Selon le communiqué final de la session ordinaire, la prise de cette décision est l’atténuation des tensions inflationnistes et de l’amélioration des comptes extérieurs de l’Union, selon le communiqué final ayant sanctionné la rencontre. Avant de prendre cette décision le comité politique monétaire a analysé l’évolution du marché régional et les perspectives économiques. Les raisons évoquées pour garder le taux directeur inchangé portent également sur le taux d’inflation ressorti à 2,3% au quatrième trimestre 2023, après 2,9% le trimestre précédent. Un recul favorisé par l’atténuation des pressions inflationnistes sur les produits alimentaires, les effets des mesures de politique monétaire prises par la Banque Centrale et les efforts des Etats pour lutter contre la vie chère. Pour 2024, l’inflation devrait rester dans la zone cible définie pour la conduite de la politique monétaire.

Autres raisons avancées, l’activité économique restée dynamique au quatrième trimestre 2023, avec une progression du PIB réel équivalente à celle du trimestre précédent. Il faut noter que la Bceao table sur un taux de croissance de 6,1 %au premier trimestre et 6,5 % au deuxième trimestre 2024 pour l’Uemoa.Sur l’année 2023, la croissance de l’Union s’est située à 5,6% après 5,7% en 2022. Elle devrait s’accélérer en 2024 pour s’établir à 6,5%. Enfin, les crédits à l’économie ont progressé de 9,4%, en rythme annuel, à fin décembre 2023 après 13,9% le trimestre précédent, contribuant à soutenir la croissance des économies de l’Union.

Related Posts

Education et développement : Le Bénin consacre 94 milliards…

Au cours des mois à venir, le Comité de Politique Monétaire analysera l’évolution de l’inflation ainsi que de la situation économique et financière, et prendra, si nécessaire, les mesures idoines pour assurer la stabilité monétaire de la zone.

Pour ailleurs, dans ses prérogatives, le Comité de Politique Monétaire de la BCEAO est l’organe chargé de la définition de la politique monétaire au sein de l’UMOA, ainsi que de ses instruments, conformément aux dispositions des Statuts.

Leave A Reply

Your email address will not be published.