Les inégalités en Afrique subsaharienne restent les plus élevées au monde note la banque mondiale

0 163

La banque mondiale a actualisé et publié ce lundi 8 avril 2024 son nouveau rapport Africa’s Pulse. Le document note que les inégalités en Afrique subsaharienne restent l’une des plus élevées au monde, juste derrière la région de l’Amérique latine et des Caraïbes, telle que mesurée par le coefficient de Gini moyen de la région. L’accès aux services de base, comme l’école ou les soins de santé, reste très inégal malgré de récentes améliorations. Des disparités existent également dans l’accès aux marchés et aux activités génératrices de revenus, quelles que soient les compétences des individus. Les impôts et les subventions mal ciblées peuvent également avoir un impact démesuré sur les pauvres.

Related Posts

Dette publique : 77 milliards FCFA dans les caisses du…

« Les inégalités en Afrique sont en grande partie dues aux circonstances dans lesquelles un enfant naît et sont accentuées plus tard dans la vie par les obstacles à une participation productive aux marchés et par des politiques fiscales régressives », a déclaré Gabriela Inchauste, co-auteur d’un prochain rapport de la Banque mondiale sur la lutte contre les inégalités en Afrique. Afrique subsaharienne. « Identifier et mieux résoudre ces contraintes structurelles dans l’ensemble de l’économie offre une feuille de route pour un avenir plus prospère. »

Africa’s Pulse appelle à plusieurs actions politiques pour favoriser une croissance plus forte et plus équitable. Il s’agit notamment de restaurer la stabilité macroéconomique, de promouvoir la mobilité intergénérationnelle, de soutenir l’accès aux marchés et de veiller à ce que les politiques budgétaires ne surchargent pas les pauvres. La banque mondiale a demandé aux Etats de prendre des mesures pour réduire les inégalités.

Leave A Reply

Your email address will not be published.