Commercialisation du pétrole : Le Niger va encaisser plus de 246 milliards de FCFA de la Chine

0 207

(Economia24)-Le Niger et la China National petroleum Corporation (CNPC) ont conclu ce vendredi 12 avril 2024 un accord pour l’exploitation la construction du pipeline Niger -Bénin de 2000 km pour l’exportation du pétrole brut. Dans cet accord, c’est 400 millions de dollars, soit plus de 246 milliards de FCFA sur 12 mois à un taux d’intérêt  de 7% que le Niger va encaisser. C’est le premier ministre, ministre de l’économie et des finances du Niger, Ali Mahaman Lamine Zeine, et le PDG de la China National Petroleum Corporation (CNPC), Zhou Zuokon, qui ont signé un mémorandum d’entente visant la commercialisation du pétrole brut nigérien. Cet accord intervient dans un contexte où le Niger cherche à optimiser la valorisation de ses ressources naturelles et à renforcer son économie. L’argent provenant de cet accord sera utilisé pour renforcer les capacités du secteur agricole, améliorer la sécurité nationale en intensifiant la lutte contre le terrorisme, et améliorer le système de santé pour le bien-être des populations nigériennes. Cette étape marque un tournant dans le développement économique du Niger, qui cherche à tirer parti de ses ressources naturelles tout en veillant à ce que les bénéfices profitent à l’ensemble de la population. Cette initiative permettra au Niger de dynamiser son économie tout en préservant ses intérêts nationaux. Le premier ministre Zeine a souligné que cette décision n’est pas définitive et que le Niger examinera d’autres options de partenariat pour la commercialisation de son pétrole, si elles offrent des conditions plus avantageuses. Il a également insisté sur le fait que la priorité est de protéger les intérêts du pays. Ainsi, « si les Chinois offrent de conditions tout aussi intéressantes, le moment venu, ça sera la décision de notre pays », a confié Ali Mahaman Lamine Zeine. Le Général Abdourahamane Tiani, Président de la transition, a également apporté des assurances quant à la transparence de la gestion de cet accord. C’est une nouvelle opportunité qui s’ouvre pour le Niger.

Related Posts

Inflation galopante : La Banque centrale du Nigéria augmente…

Par Rayane MOUSSA

Leave A Reply

Your email address will not be published.