Marché financier régional : La dette publique de Guinée-Bissau augmente de 11 milliards FCFA

0 131

(Economia24)-L’Etat de Guinée-Bissau à travers le Trésor public, sous la responsabilité du Ministère de l’Economie et des Finances a organisé ce jeudi 11 avril 2024, une émission de Bons et Obligations Assimilables du Trésor de maturité initiale 91 jours, 182 jours, 364 jours et 3 ans. Sur un montant mis en adjudication de 10 milliards de FCFA, le trésor de Guinée-Bissau a emprunté à nouveau auprès des investisseurs 11 milliards de FCFA. Noter que le montant global des soumissions est de 11,265 milliards de FCFA. Le taux de couverture du montant mis en adjudication par les soumissions est de 112,66%. Par ailleurs, la présente émission de Bons et Obligations Assimilables du Trésor qui est la première du deuxième trimestre de 2024 du pays vise à mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales en vue d’assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’Etat de Guinée-Bissau. Les revenus perçus sur Bons et Obligations Assimilables du Trésor sont exonérés d’impôts pour les investisseurs résidant en Guinée-Bissau. Les non-résidents sont soumis à la fiscalité applicable sur le territoire du pays de résidence.

Le niveau d’endettement de Guinée-Bissau

L’Encours dette publique du pays est de 719,9 milliards de FCFA en 2021. Selon les données du Ministère des finances, le ratio de l’encours de la dette intérieure et extérieure rapporté au PIB nominal s’établirait à 70,2 % en 2020 contre 61,1 % en 2019. En 2021, il est estimé à 72,2%. Le déficit budgétaire, rapporté au PIB, s’est détérioré entre 2019 et 2020. Il est passé de 3,6% à 9,3 %. Cette dégradation est liée à la baisse des recettes publiques et à l’augmentation des dépenses imputable à la COVID-19. En 2021, il s’est réduit, pour atteindre un niveau de 7,5%. En 2021, le Produit Intérieur Brut (PIB) nominal de la Guinée-Bissau est estimé à 997,0 milliards FCFA, alors qu’il était de 915,7 milliards FCFA en 2020. L’économie de la Guinée-Bissau a retrouvé sa dynamique d’avant la COVID-19 en 2021 avec une croissance du PIB réel estimée à 6,4 % après 1,5 % un an plus tôt.

Par Rayane Moussa

Leave A Reply

Your email address will not be published.