Cyber Africa Forum 2024 : La BOAD présente les opportunités pour les investissements dans le numérique

0 164

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a été un partenaire institutionnel, les 15 et 16 avril 2024 pour l’édition 2024 du Cyber Africa Forum au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Pendant deux jours sous le thème “Risques cybernétiques et Intelligence Artificielle (IA) : quelles stratégies de défense face aux nouvelles menaces numériques ?” les participants de taille dont la BOAD ont partagé  leurs expériences sur les défis majeurs de la cybersécurité et des solutions pour contrer les nouvelles menaces cybernétiques.

Le Cyber Africa Forum 2024 présente une analyse holistique des enjeux et des opportunités de l’Intelligence Artificielle (IA), misant sur le renforcement des partenariats public-privé, dans le domaine numérique, aussi bien à l’échelle régionale qu’internationale, consolidant, ainsi, la réponse collective aux défis numériques émergents. La délégation de la BOAD, conduite par Monsieur Moustapha BEN-BARKA, Vice-président du pôle Finance et Investissement, interviendra sur les thématiques de la transition numérique et de la digitalisation, mais aussi sur les opportunités d’investissements dans le numérique. En effet, l’économie numérique constitue l’un des cinq axes prioritaires du plan stratégique Djoliba 2021-2025 de la BOAD. C’est pourquoi, l’institution a défini une stratégie sectorielle d’intervention, portée par sa mission, qui vise à : « Contribuer au développement d’un secteur du numérique résilient, abordable, sûr et inclusif, favorisant l’intégration sous régionale et la mise en place d’un marché numérique commun, levier de croissance des économies de l’espace UEMOA ».

Related Posts

Education et développement : Le Bénin consacre 94 milliards…

Noter que la BOAD accompagne les Etats et les opérateurs privés dans leurs projets d’aménagement numérique des territoires et le déploiement des infrastructures de services numériques. Elle contribue ainsi à la transformation digitale des services aux citoyens, à travers la mise en place de plateformes de services numériques dans les secteurs prioritaires de la Santé, de l’Education, de l’Agriculture, la Finance et du Commerce. Plus encore, elle soutient le renforcement des capacités et des compétences numériques, qui visent l’éclosion de l’industrie numérique de la zone UEMOA.

Dans sa mise en œuvre, la stratégie de la BOAD accompagnera les projets des Etats et des opérateurs du secteur privé, par l’octroi de financements et par la mise en valeur d’initiatives émanant de partenaires comme la Commission de l’UEMOA, la KfW, l’OIF, SMART AFRICA, ou encore, le Ci20.

En exprimant l’engagement de la BOAD, M. Moustapha BEN-BARKA a affirmé dans son allocution, lors de la cérémonie d’ouverture du Cyber Africa Forum que : « Notre participation au Cyber Africa Forum illustre notre volonté de renforcer les investissements de notre Institution en faveur du numérique, avec un accent particulier mis sur la cybersécurité. Le montant global des financements de la BOAD dans le secteur du numérique est passé de 15 000 MFCFA en 2022 à 40 000 MFCFA en 2023, et devrait connaître une forte croissance au cours des prochaines années ».

La BOAD dans le financement du numérique

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l’institution commune de financement du développement des Etats de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA). Etablissement public à caractère international, la BOAD a pour objet, aux termes de l’Article 2 de ses statuts, « de promouvoir le développement équilibré des Etats membres et de réaliser l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest » en finançant des projets prioritaires de développement. Elle est accréditée auprès des trois mécanismes de financement de la finance climat (GEF, AF, GCF). Depuis 2009, la BOAD siège en tant qu’observateur à la CCNUCC et participe activement aux discussions relatives à la construction d’une architecture internationale de la finance climat. Elle abrite, depuis janvier 2013, le premier Centre régional de collaboration (CRC) sur le Mécanisme pour un développement propre (MDP) dont le but est d’apporter un soutien direct aux gouvernements, aux ONG et au secteur privé, pour l’identification et le développement de projets MDP. Depuis le 15 octobre 2023, la Banque co-préside avec Bancoldex, la Banque Colombienne de développement des affaires et de l’exportation, l’International Development Finance Club (IDFC), qui rassemble 26 banques nationales, régionales et bilatérales de développement du monde entier. C’est la preuve que le financement du numérique est un challenge pour la BOAD.

Leave A Reply

Your email address will not be published.