Intelligence artificielle au Bénin : 1990 participants de 60 pays pour la première édition du hackathon de Cotonou

0 73

L’Agence des Systèmes d’Information et du Numérique (ASIN) en partenariat avec Sèmè City, l’association iSheero, New Native et lablab.ai, sous la supervision du Ministère du Numérique et de la Digitalisation organise depuis ce lundi 13 mai 2024  la première édition du hackathon en intelligence artificielle au Palais des Congrès de Cotonou. C’est1990 participants de 60 pays différents, et tous les continents représentés qui participent au hackathon en intelligence artificielle sur « J’aime ma langue » qui valorise les langues locales. Ce hackahton s’organise dans le cadre de la troisième édition du Salon de l’entrepreneuriat numérique et de l’intelligence artificielle (SENIA). Prévu pour se déroule du 13 au 17 mai 2024 « cehackahton en intelligence artificielle sur la campagne « J’aime ma langue » vise à valoriser les langues locales. Il s’agit de langues Fon, Dendi et Yoruba a expliqué le DG de l’Agence des Systèmes d’Information et du Numérique (ASIN), Marc-André Loko au lancement. Il a indiqué que l’ambition est de mettre les langues au cœur de tout ce que nous faisons. C’est la technologie au service de nos langues que nous voulons au service de nos problématiques ». Il faut préciser que l’hackathon sur l’IA prend en compte les domaines tels que l’éducation, la santé, l’agriculture ou encore le tourisme et de positionner le pays comme un acteur majeur de l’IA dans la sous-région ouest-africaine. Il s’agit pour les participants développer des applications d’intelligence artificielle capables de réaliser du doublage, du sous-titrage et transformer du texte ou de l’audio en images, utilisant les langues Fon, Dendi et Yoruba. Les vainqueurs de cette compétition seront récompensés.  La 1ère Place est de 2 000 000 FCFA (3000€), 2ème Place 1 300 000 FCFA (2000€), 3ème Place 650 000 FCFA (1000€). Pour rappel, l’intelligence artificielle (IA) est un processus d’imitation de l’intelligence humaine qui repose sur la création et l’application d’algorithmes exécutés dans un environnement informatique dynamique. Son but est de permettre à des ordinateurs de penser et d’agir comme des êtres humains.

Leave A Reply

Your email address will not be published.