Rapport sur le développement humain 2023-2024 : Les pays riches appauvrissent davantage les plus pauvres

0 85

Le bureau du Bénin du Programme des Nations Unies pour  le développement (PNUD) a procédé au lancement officiel  du Rapport sur le développement humain 2023-2024 intitulé : << Sortir de l’impasse : repenser la coopération dans un monde polarisé >>. Ledit lancement a été organisé ce vendredi 10 mai 2024 à Cotonou.

Ce qui faut retenir pour le compte du Bénin, c’est qu’il y a une progression depuis 1990 de manière globale.Le Rapport note un Idh de 0,504 en 2023, mettant ainsi le pays dans une tendance positive depuis 2016. Autrement, contrairement à la tendance au niveau mondial où le risque de rupture est permanent, il convient de dire que le pays est dans une tendance qui pourrait le faire propulser davantage, si cette tendance est maintenue. Néanmoins, en prenant en compte les différentes inégalités à travers les dimensions révélées par les indicateurs que sont le revenu, l’éducation et la santé, on note quelques pertes qui font chuter l’indice autour de 0,049%. Autrement, les inégalités érodent ces progrès réalisés par le Bénin. Si l’indice relatif aux pressions planétaires dans le monde est de 0,685 globalement pour 0,404 pour le Bénin, cela explique que la pression planétaire dans l’idéal n’est non plus trop grande au niveau du Bénin. L’Idh ajouté à cette pression planétaire a un effet assez faible, comparativement au niveau global. L’autre facteur mis en exergue par le Pnud pour le compte du Bénin dans ce rapport, est la question liée au genre qui impacte son Idh. En ce qui concerne les femmes, l’indice est ressorti à 0,462 alors que celui des hommes ressort à 0,644. Ce qui donne une perte au niveau de certaines dimensions, quant aux femmes.

Le contenu du rapport de l’IDH dans le monde

Selon le rapport, les pays riches atteignent un niveau record de développement humain alors que la moitié des pays les plus pauvres sont régressé. La polarisation politique et lé méfiance conduisent à une impasse vis-à-vis des défis mondiaux. Les progrès inégaux en matière de développement laisse de côté les plus pauvres exercèrent les inégalités et alimentent la polarisation politique à l’échelle mondiale. Selon le nouveau rapport lancé au Bénin, par le PNUD, cette situation conduit à une impasse dangereuse à laquelle nous devons sortir d’urgence au moyen d’une action collective. Le rapport sur le développement humain 2023 2024 intitulé sortir de l’impasse ; repenser la coopération dans un monde polarisé, met en lumière  une réalité inquiétante : le rebond de l’indice de développement humain (IDH), un indicateur synthétique qui rend compte du revenu national brut (RNB) par habitat, du niveau d’éducation et de l’espérance de vie de la population d’un pays, a été partiel incomplet et inégal l’échelle mondiale.

Related Posts

Dette publique : 77 milliards FCFA dans les caisses du…

Après avoir fortement baisse en 2020 et 2021, l’IDH devrait en effet atteindre des sommets record en 2023 mais cette progression est très inégale. Les pays riches enregistrent  des niveaux de développement humain sans précèdent tandis que la moitié des pays les plus pauvres du monde restent en deçà  de leur  niveau de progrès d’avant la crise.

Les inégalités mondiales sont aggravées par une forte concentration économique. Comme l’indique le rapport près 40% des échanges mondiaux de biens sont concentrés dans trois pays ou moins  et en 2021 la capitalisation boursière de chacune des trois plus grandes entreprises technologiques du monde était supérieure au produit intérieur brut (PIB) de plus 90% des pays. Le rapport souligne que l’interdépendance mondiale est en voie de reconfigurer et appelle  à une nouvelle génération de biens publics mondiaux. Ils proposent quatre domaines d’action immédiate.

Toujours selon le contenu du rapport, en 2023 les 38 pays membres de l’organisation de coopération et de développement économique (OCDE) ont tous enregistré un indice de développement plus élevé qu’en 20219. Parmi les 35 pays, les moins avancés qui affichaient une baisse de l’IDH en 2020 et ou en 2021 plus de le moitié soit 18 pays n’ont pas encore  retrouvé  leur niveau de développement humain de 2019. Toutes les régions en développement n’ont pas  atteint  leurs niveaux d’IDH prévue compte  tenue de la tendance observée avant 2019.

Leave A Reply

Your email address will not be published.