Echanges commerciaux : Les importations non déclarées au Bénin estimées à 995,7 milliards F Cfa en 2023

0 84

(Economia24)-Beaucoup de marchandises ont été importées en 2023 au Bénin sans passer par le circuit normal. Les importations non déclarées estimées à 995,7 milliards F Cfa en 2023, tandis que les ventes informelles de marchandises du Bénin auprès des pays voisins sont estimées à 818,7 milliards F Cfa. C’est ce que nous  indique une enquête de l’Instad-Bénin. La forte prédominance de l’informel et la grande porosité des frontières sont mises en évidence. Les importations extrapolées, au Bénin sont évaluées à 796,3 milliards F Cfa en 2022 et 995,7 milliards F Cfa en 2023 selon l’Institut national de la statistique et de la démographie (Instad-Bénin).

La part du commerce extérieur non enregistré pour sa prise en compte dans les statistiques économiques est grande au Bénin, en raison de la forte prédominance de l’informel et de la porosité des frontières. Les exportations de marchandises qui traversent les frontières sans faire objet de déclaration douanière sont de l’ordre de 711,1 milliards F Cfa en 2022 et 818,7 milliards de F Cfa en 2023, révèle l’édition 2022-2023 de l’Enquête sur le commerce extérieur non enregistré au cordon douanier (Ecene 2022-2023, Instad, avril 2024). Les importations en provenance du Nigeria en 2022 et 2023 sont estimées respectivement à 716,2 milliards F Cfa et 935,6 milliards F Cfa, soit 88,94 % et 93,96% des acquisitions de biens informels à l’extérieur.

Related Posts

Marché financier régional : Le Mali augmente sa dette de…

Le Togo suit avec une part de 9,60 % de la valeur des biens acquis à l’extérieur par des circuits informels en 2022 et 5,97 % en 2023. Il faut préciser que l’enquête effectuée dans les zones frontalières de traversée non officielles a permis d’identifier au total 211 points de passage c’est-à-dire des voies frauduleuses de convoi de marchandises. Il en ressort que les principaux partenaires du Bénin à l’importation comme à l’exportation sont le Nigéria et le Togo. Quant aux les expéditions de marchandises à destination du Nigeria sont de l’ordre de 568,5 milliards F Cfa en 2022 et 608,2 milliards F Cfa en 2023, soit respectivement 79,95 % et 74,30 % des exportations totales de marchandises.

Il faut noter que les produits échangéssont composés des « combustibles et lubrifiants » et les « produits alimentaires et boissons » sont les principaux produits échangés, révèle l’Ecene. Ils représentent à eux deux 83,01 % de la valeur totale des biens en 2022 et 89,47 % en 2023. Les combustibles et lubrifiants occupent la plus forte part avec 75,46 % en 2023 contre 68,25 % en 2022. Les combustibles et lubrifiants (essence, gasoil, pétrole, huile à moteur, etc.) sont majoritairement importés du Nigeria tandis que les « produits alimentaires et boissons » proviennent principalement du Nigeria et du Togo, d’après les résultats de l’enquête selon la Classification des grandes catégories économiques (Cgce) selon le document.

Leave A Reply

Your email address will not be published.