Lutte contre le blanchiment des capitaux dans la CEDEAO : Le rapport annuel 2023 du GIABA disponible

0 78

(Economia24)-Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent (GIABA) a tenu du 13 au 14 juin 2024 à Dakar au Sénégal sa session annuelle d’information au profit  des ambassadeurs de la CEDEAO et des partenaires techniques. L’occasion a été propice pour les responsables de l’institution de mettre en relief les actions menées, les défis et aussi les perspectives. A cette occasion, le rapport annuel de 2023 du GIABA a été publié. Selon le rapport annuel de 75 pages, le suivi et évaluation en 2023 montrent que sur un total de 180 activités enregistrées dans le plan de travail annuel, 101 ont été menées à bien et ont atteint les objectifs et les étapes importantes fixés. Ce chiffre représente un taux d’achèvement de 56 %. En détail, en 2023, le GIABA a examiné et adopté les REM de la Côte d’Ivoire, du Libéria et de la Guinée, ce qui indique qu’environ 88 % des États membres du GIABA ont été évalués. Le rapport a ressorti les efforts des 15 pays de la CEDEAO en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En 2023, quatre Rapports de Suivi (RdS) avec TCRR ont été adoptés, alors que sept RdS non assortis de TCRR ont été diffusés uniquement pour information. Les RdS du Bénin et du Burkina Faso, dans lesquels ces pays ont vu leurs notes réévaluées au titre de la conformité technique aux 40 Recommandations du GAFI notées PC/NC, ont été publiés. La Plénière a adopté le 4e RdS du Mali et les 2nd RdS renforcé du Nigéria, dans lesquelles chacun des pays a vu ses notes améliorées au titre la conformité technique concernant six (06) des 40 Recommandations du GAFI notées PC/NC. Les RdS font l’objet d’un examen de la qualité et de la cohérence par le Réseau mondial et seront publiées en janvier 2024. Les RdS de Cabo Verde, du Ghana, du Niger, de la Gambie, du Sénégal, de la Sierra Leone et du Togo ont été présentés à la Plénière en tant que points d’information uniquement, étant donné qu’ils n’ont pas demandé de réévaluation de la conformité technique. Voici l’intégralité du rapport..

Related Posts

Transactions financières : La BCEAO démarre la phase pilote…

Leave A Reply

Your email address will not be published.