Echanges Commerciaux : 14 administrations des douanes en formation sur la lutte contre la contrefaçon et le piratage à Cotonou

0 50

(Economia24)-Adidjatou Hassan Zanouvi, Directrice générale des douanes béninoises a lancé ce lundi 08 juillet 2024 à Cotonou, un atelier régional sur la lutte contre la contrefaçon et le piratage.  Organisé par l’Organisation mondiale des douanes la rencontre réunit les douaniers des pays d’Afrique de l’ouest et du Centre. C’est du 08 au 12 juillet 2024, que les 14 administrations des douanes des pays d’Afrique de l’ouest et du centre seront formées pour lutter contre la contrefaçon et le piratage. Lors du démarrage de l’atelier régional, Maurice E. ADEFALOU, Administrateur technique et responsable, du Programme DPI, santé et sécurité de la Direction du Contrôle et de la facilitation de l’Organisation mondiale des douanes, a expliqué que l’impact de la piraterie s’aggrave….. Pour lui, la contrefaçon a des impacts pour la mobilisation des recettes et aucun pays n’est épargné. L’expert de l’OMD a ajouté que la contrefaçon et le piratage représentent une menace non seulement pour les économies nationales mais aussi et surtout pour la santé de nos populations. Pour lui, « En tant que douane en première ligne aux frontières, nous avons le devoir de protéger nos économies mais aussi nos populations. Au cours de ces cinq jours, nous avons 14 administrations de la région Afrique de l’ouest et du centre. Nous allons outiller les collègues sur les notions théoriques et basiques en termes de droit de propriété intellectuelle.  Nous allons parcourir le panorama des infractions liées au droit de propriété intellectuelle sur les dernières années, notamment à l’aune des opérations conduites par l’OMD et nous avons les chiffres pour leur parler de l’ampleur de la menace ».

Related Posts

Installation de la 7è mandature de la HAAC :        De…

Avant de procéder au lancement des travaux,  Adidjatou Hassan Zanouvi, Directrice générale des douanes béninoises fait savoir que la contrefaçon est un crime et sa lutte nécessite l’adhésion de tous. Cette lutte reste un défi commun. 30% des médicaments sont des contrefaçons. Et la douane constitue un élément important de la lutte. L’atelier est une opportunité pour l’analyse des risques. Car la contrefaçon tue des milliers de personnes ». Il faut préciser que les travaux prendront fin ce vendredi 12 juillet 2024.

Les différentes communications de l’atelier

Cet atelier régional est financé par la Chine. Représentante des Douanes chinoises, Li Dan, dira que l’OMD joue un important rôle dans la lutte contre la contrefaçon. Cet atelier permet d’offrir les opportunités et de partages des expériences. Les travaux prendront fin ce vendredi 12 juillet 2024. Pendant les cinq jours, diverses communications seront présentées aux participants sur  les droits de propriété, la distinction entre le vrai et le faux ; Une session clause sur la gestion des risques seront au menu de l’atelier régional. L’utilisation de la plateforme sécurisée de l’OMD sera enseignée aux participants et une activité opérationnelle au Port Autonome de Cotonou.

Leave A Reply

Your email address will not be published.