Afrique de l’Ouest : La production céréalière attendue en hausse à 74,3 millions de tonnes en 2022 selon la FAO

0 97

En Afrique de l’Ouest, comme dans la plupart des autres sous-régions du continent, les céréales représentent la base de l’alimentation. Dans cette zone particulièrement touchée par le changement climatique et les conflits, la filière devrait connaître une embellie durant la campagne 2022. En Afrique de l’Ouest, la récolte céréalière s’annonce globalement bonne en 2022. Selon la dernière édition trimestrielle des « Perspectives de récolte et situation alimentaire » de la FAO publiée le 30 septembre dernier, la région devrait enregistrer une production de 74,3 millions de tonnes. Ce niveau serait en hausse de 3,5 % par rapport au stock de l’année précédente (71,8 millions de tonnes) et également au-dessus de la moyenne quinquennale (72,7 millions de tonnes). Dans les détails, les céréales dites « secondaires » (maïs, mil et sorgho) contribueront à hauteur de 51,9 millions de tonnes au volume anticipé alors que le riz comptera pour 22,3 millions de tonnes. D’après la FAO, le Nigeria, le Mali et le Niger, les principaux fournisseurs de céréales de la région devraient tous connaître une hausse au niveau de leur appareil productif. Alors que le premier pays affichera une récolte de 30 millions de tonnes (+ 1,6 %), le second enregistrera un stock de 9,5 millions de tonnes (+7,6 %). Mais c’est le Niger qui verra sa production progresser le plus dans la région avec un bond de 53,2 % à 5,4 millions de tonnes.  Au-delà de ce trio, le Ghana affichera une chute de 11 % de son volume à 4,6 millions de tonnes alors que l’heure sera à la stagnation au Burkina Faso (4,7 millions de tonnes). Globalement, la perspective d’une amélioration de l’offre céréalière est une bonne nouvelle pour la région où l’insécurité alimentaire franchit des niveaux sans précédent. Selon la FAO, le nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë a atteint 38,2 millions d’individus entre juin et août 2022. Une situation liée à la baisse de la récolte en 2021, à la perturbation des flux commerciaux et au déplacement des ménages ruraux en raison des conflits. Pour rappel, l’Afrique de l’Ouest est la première zone de production céréalière du continent comptant pour plus du tiers de l’offre totale. pour rappel, la production mondiale de céréales s’est élevée en 2020 à environ 3000 millions de tonnes. Les cinq céréales principales, qui représentent près de 97 % du total, sont le maïs, le blé, le riz, l’orge, et le sorgho (par ordre de tonnage produit mondialement).

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.