Sommet de l’Initiative d’Accra : Les Chefs d’État s’unissent pour la lutte contre le terrorisme

0 98

Les Chefs d’État de sept (07) pays de l’Afrique de l’ouest que sont le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Mali et le Niger ont organisé ce mardi 22 novembre 2022 à Accra au Ghana, une Conférence internationale autour de l’Initiative d’Accra afin de lutter contre le terrorisme.

Ce sommet qui a réuni les sept (07) a été spécialement élargie à l’Union européenne, à la Grande Bretagne et a connu la présence du Nigeria comme observateur. Mutualiser leurs stratégies et leurs énergies pour contrer la propagation des violences terroristes ayant cours dans les pays du Sahel et en progression vers les côtes du Golfe de Guinée, est l’objectif des chefs d’Etat ouest africains et responsables d’institutions internationales. Les participants à ce sommet de haut niveau ont fait le constat selon lequel les actes et violences terroristes dans des pays de la sous-région deviennent de plus en plus préoccupants. Il apparaît donc urgent pour les pays fondateurs de ce forum lancé depuis 2017, de se pencher résolument sur les principales missions que sont : le partage de renseignements, la formation des personnels ainsi que la mise sur pied d’opérations militaires conjointes transfrontalières. A cette occasion, l’impératif partagé, est une réponse urgente et énergique contre l’avancée des terroristes. Et pour ce faire, les Chefs d’État ont jugé pertinent de déclencher une opération d’envergure contre les terroristes avec des ressources propres sans attendre une aide extérieure. Pour le Président Patrice TALON, le principal défi est le financement de la lutte contre le terrorisme sur ressources propres. Cette suggestion du Chef de l’État béninois a reçu l’approbation de ses pairs de l’Initiative d’Accra. Du coup, les promesses d’alignement et soutien se sont enchaînées avec l’Union Européenne (UE), la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Organisation des Nations Unies (ONU) et la Grande Bretagne. Le sommet a connu son épilogue par des recommandations pour le renforcement de l’opération Koudanlgou afin de mettre un frein à la progression des terroristes vers les côtes du Golfe de Guinée.

Par Adaman AGOSSOU

Leave A Reply

Your email address will not be published.