Zone Uemoa : Mohamed Bazoum élu président de la Conférence des chefs d’Etat de l’Union

0 106

La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), a  désormais un nouveau président. Il s’agit du président nigérien Mohamed Bazoum. Il a été désigné par ses pairs de l’Union lors de la session à Abidjan le lundi 05 décembre 2022. Pour les douze prochains mois, c’est le président nigérien Mohamed Bazoum qui va assurer la présidence de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union. En effet, le président Patrice Talon avait été désigné à la tête de l’Uemoa, fin mars 2022 sans « véritablement » siéger.  C’est au tour du Président nigérien, Mohamed Bazoum de prendre les rênes de l’organe suprême de l’Union. Cette désignation du président Bazoum intervient dans un contexte où les attaques terroristes sont légions dans la zone du Sahel. La 23ème session des chefs d’Etat et de gouvernement a été présidée par le Président ivoirien Alassane Ouattara, en présence notamment des Présidents Macky Sall du Sénégal, Umaro Sissoco Embaló de Guinée Bissau, et du Président de la Commission de l’Uemoa Abdoulaye Diop qui ont pris part aux travaux. Pour rappel, la Conférence est l’organe suprême qui définit les grandes orientations politiques  de l’Union. Elle se réunit au moins une fois l’an, en session ordinaire. La Conférence nomme les Présidents et les membres des Organes et Institutions de l’Union. Il faut préciser qu’en dehors de la désignation du nouveau Président de l’Union, cette 23ème session ordinaire a été l’occasion pour le président du Conseil des ministres de l’Union, Sani Yaya de revenir, de faire le point des mesures mises en œuvre par les Etats membres de l’Uemoa, pour contenir les pressions inflationnistes et préserver le pouvoir d’achat des populations. Expliquant que le taux d’inflation est estimé à 7,5% en 2022 contre 3,6% en 2021, en raison des tensions sur les prix des produits alimentaires et pétroliers et sur les postes des fonctions logement et transport, il a indiqué qu’ « au cours de l’année 2022, l’activité économique est restée soutenue, en dépit d’une conjoncture internationale morose et d’un environnement sociopolitique et sécuritaire interne fragile. Le taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) de l’Union est estimé à 5,7% en 2022, après 6,1% en 2021 ». En matière de politique commune relative à la paix et à la sécurité, il est à préciser qu’un projet d’Informatisation et d’Interconnexion des Postes de Police Frontaliers d’un coût de 10 milliards FCFA et d’une durée de 5 ans, a été adopté par la septième réunion ministérielle sur la sécurité dans l’espace UEMOA en novembre 2021.

 Par Y.O.

Leave A Reply

Your email address will not be published.