Transformation agro-industrielle au Bénin : Le Directeur national de la BCEAO, Emmanuel Assilamehoo à la GDIZ

0 220

Le Directeur national la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), Emmanuel Assilamehoo était ce jeudi 19 janvier 2023 dans la Zone industrielle de Glo-Djigbé-Zè (GDIZ).  La Zone industrielle de Glo-Djigbé-Zè (GDIZ) continue de tirer l’attention des responsables financiers de l’économie béninoises. Ainsi, afin de s’imprégner de l’évolution des travaux de ce modèle site de transformation agro Industrielle de la sous-région, le directeur national de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO),  Emmanuel Assilamehoo a été reçu ce jeudi 19 janvier 2023, par le DG de la SIPI-Bénin.  A cette occasion de  cette visite du ce site qui accueille depuis 2022 plusieurs entreprises spécialisées dans divers secteurs d’activités et créateurs de richesse et responsables financier d’appuis au développement, le directeur national de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO),  Emmanuel Assilamehoo  a fait savoir : « On peut avoir une vision, on peut avoir du mal à passer de la vision à quelque chose de concret. Le fait qu’on ait donné corps à cette vision à travers ce projet qui est réel, et la manière dont c’est conçu, la manière dont quasiment toute la production est intégrée, nous a vraiment impressionné », a-t-il laissé entendre. Le directeur de la BCEAO a également impressionné par les investissements réalisés à la GDIZ, les technologies modernes qui sont utilisées, le développement de la main d’œuvre locale, le transfert de compétences entre les industriels étrangers et les béninois, etc. « C’est un projet qui a fait l’objet d’une conception précise. On ne s’est pas levé du jour au lendemain pour le mettre en place », a-t-il ajouté.

Selon le directeur national de la BCEAO, la banque sous régionale va intégrer désormais dans ses analyses, ce que la GDIZ peut apporter en matière de transformation de l’économie béninoise, en matière de réduction de chômage (la question de emploi), de pouvoir d’achat pour les populations, en matière de gain de productivité, ou de gain production, etc. « Ce que Glo-Djigbé peut avoir comme impact sur l’activité économique au Bénin, c’est quelque chose que nous intégrons dans nos analyses. Maintenant, ce n’est plus du virtuel pour nous. Avant, nous le disions parce qu’on a vu dans des documents, les projections qui ont été faites. Maintenant, en en parlant, nous savons exactement ce qu’il en est, de quoi il retourne », a indiqué Emmanuel ASSILAMEHOO. Pour lui, la GDIZ est « un projet d’envergure qui entre dans le cade de la transformation générale des économies ». Le Bénin à travers ce projet, se dote d’un outil de transformation, a-t-il confié. Une présentation des statistiques de l’évolution de tout le compartiment a été présentée au directeur national de la BCEAO et sa délégation.  Le DN  de la BCEAO a fait savoir au terme de la visite que pour lui, il s’agit d’utiliser les informations dans le cadre de ces analyses, et au-delà, voir comment les banques peuvent venir en appui pour financer les activités qui se déroulent à la GDIZ.

Par Adaman AGOSSOU

Leave A Reply

Your email address will not be published.