Zone industrielle de Glo-Djigbé : Le président BAZOUM très ému par les usines installées à la GDIZ

0 138

En visite au Bénin depuis ce lundi 13 mars 2023, le président de la République du Niger s’est rendu ce mardi 14 mars 2023, dans la Zone industrielle de Glo-Djigbé (GDIZ). Le chef d’Etat nigérien a été très ému du projet de transformation agro-industrielle du Bénin.   En effet, le président Mohamed BAZOUM est le premier chef d’Etat en Afrique ayant visité la GDIZ. Il a visité, la première usine de transformation de noix de cajou, et le centre de formation au métier de textile. Dans sa visite, le président Bazoum était accompagné d’une forte délégation des membres du gouvernement. Il s’agit des  ministres Abdoulaye Bio Tchané du développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Romuald Wadagni  des finances, Aurélien AGBENONCI des affaires étrangères et de la coopération, et de Shadya ASSOUMAN du commerce et de l’industrie.  A l’occasion de cette visite,  le directeur général de la SIPI-BENIN, Letondji BEHETON a présenté les différentes usines déjà installées dans la zone et a fait savoir que c’est la preuve que « le Bénin est une référence en Afrique et dans le monde ».  Pour lui, à travers le projet GDIZ, le Bénin a donné la preuve qu’en « peu de temps, on peut transformer l’économie d’un pays ». Autrefois exportateur de matières premières, le Bénin grâce au projet d’industrialisation a « changé la donne », a dit  le DG de la SIPI-BENIN. Très ému des installations et du projet de la GDIZ, le président Bazoum lors du point de presse au terme de sa visite a promis une coopération entre la GDIZ et le Bénin de façon générale pour qu’un projet similaire soit développé au Niger.

Il faut préciser qu’à cette occasion de la visite du président Nigérien, Laurent GANGBES, directeur général de l’Agence de Promotion des Investissements et des Exportations (APIEx) a expliqué que le résultat aujourd’hui de la GDIZ est la preuve que, quelque chose de bien se fait. Un résultat qui valide d’après lui, les démarches entreprises par le président Patrice TALON pour « transformer structurellement » l’économie du pays. « Nous sommes en train de passer d’une économie de commerce à une économie de développement, de transformation et d’industrialisation », s’est-il réjoui. Près de 1000 jeunes béninois sont employés au niveau de l’industrie de textile, a indiqué  Laurent GANGBES.

Près de 40 usines déjà installées à la GDIZ

Diverses usines sont déjà fonctionnelles dans la GDIZ et d’autres sont en cours d’installations. Elles sont près d’une quarantaine à la date d’aujourd’hui. Pour rappel, la GDIZ est une zone industrielle intégrée, développée sur une superficie de 1.640 ha dans le but de créer de florissantes chaînes de valeur allant de l’approvisionnement en matières premières à l’exportation de produits finis, en passant par la transformation des ressources. L’objectif de GDIZ est de fournir aux investisseurs une passerelle vers le paysage africain en mettant à leur disposition les infrastructures nécessaires, en créant une atmosphère propice aux affaires dans la promotion des investissements au Bénin. La GDIZ est le fruit d’un Partenariat Public-Privé (PPP).

Par Ousmane Yarou

Leave A Reply

Your email address will not be published.