Financement des économies : Augmentation de 48% du capital social de la BOAD

0 146

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) vient de valider la première phase de son programme d’augmentation de capital,  le 31 mars 2023,  en marge du conseil des ministres de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UMOA). Levier essentiel permettant d’augmenter la capacité de l’institution à pouvoir mobiliser plus de fonds et à accorder des prêts supplémentaires aux Etats et aux agents économiques en général, le capital social de la banque passe de 1 155 milliards de FCFA à 1 709 milliards de FCFA, soit une augmentation de 48%.   La banque de développement basée à Lomé opère donc un changement d’échelle à forte incidence sur son total bilan des exercices à venir et sur la qualité de sa signature sur le marché.   Ce succès concrétise la décision prise par le conseil d’administration  en septembre 2020 d’approuver le nouveau plan stratégique de la  BOAD (le Plan Djoliba) prévoyant une augmentation de capital de 1,5 milliard de dollars (900 milliards de FCFA).    A terme, la BOAD doublera son niveau de fonds propres et augmentera ses engagement de plus de 50% sur les cinq prochaines années, soit quasiment la genèse d’une nouvelle banque. Le conseil des ministres de l’UMOA qui avait donné son feu vert à cette première étape le 30 décembre 2022 a approuvé la modification des statuts de la Banque le 31 mars à Dakar. 

L’augmentation du capital structuré en deux phases a respecté les équilibres au sein de l’actionnariat.  Les diligences conduites dès le départ ont donné la priorité aux actionnaires historiques régionaux, à savoir les 8 Etats de l’UEMOA et la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), qui ont apporté leurs soutiens conséquents.  L’autre succès de l’opération réside dans la participation des 8 actionnaires non régionaux, celle de l’Allemagne étant jugée «inédite»  par des sources proches du dossier. En tout, sept des actionnaires non régionaux (Allemagne, banque Africaine de Développement, Banque Européenne d’Investissement, Chine, France, Royaume de Belgique et Royaume du Maroc) ont participé à cette première étape.

Concrètement, ce premier closing améliore le profil emprunteur de la BOAD et lui permet de baisser substantiellement sa tarification en faveur des Etats et du secteur privé de l’Union. La Banque présidée par le béninois Serge Ekué se donne les moyens de relever ses niveaux d’activité, y compris l’activité concessionnelle.  Du reste, les due diligences se poursuivent en vue de finaliser la deuxième phase de l’opération, qui concernera un montant, inscrit au titre du capital non souscrit, et réservé aux nouveaux actionnaires non régionaux, au fur et à mesure de l’agrément de leurs adhésions par les Organes délibérants.

Un bénéfice en nette augmentation

Outre la modification de ses statuts, conséquence d l’augmentation de son capital, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) était au menu du dernier conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) pour l’approbation de ses comptes. L’examen des comptes de l’institution de développement pour l’exercice clos le 31 décembre 2022 laisse entrevoir un résultat bénéficiaire de 33,6 milliards de FCFA en hausse de 9,27%. La Banque a su conserver une structure financière équilibrée tout au long de l’exercice, notamment, avec des fonds propres effectifs s’élevant à 1 063,256 milliards de FCFA et représentant 31,62 % du total bilan, soit quatre fois le ratio d’adéquation des fonds propres.

Forte de sa notoriété internationale, la Banque continue de jouir de la pleine confiance de ses partenaires et des investisseurs, en raison de la qualité de son rating. Ces notations Baa1 et BBB, de catégorie «Investment Grade», demeurent inchangées et confirmées par les agences Moody’s et Fitch Ratings. Ces résultats attestent de la situation financière saine de l’institution qui, à l’orée de ses cinquante ans, s’inscrit résolument en « créateur d’avenir », pour l’intégration et la transformation économique de l’Afrique de l’Ouest». Pour rappel, la Banque Ouest Africaine de Développement est l’institution commune de financement du développement des Etats de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA). Elle a été créée par Accord signé le 14 novembre 1973. La BOAD est devenue opérationnelle en 1976. Les Etats membres sont : le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. L’institution célèbre cette année son 50ème  anniversaire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.