Transport : Le projet régional de la boucle ferroviaire Abidjan-Ouagadougou-Niamey-Cotonou-Lomé relancé

0 167

Après la réunion technique des experts du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Niger et le Togo ainsi que les représentants de plusieurs Partenaires Techniques et Financiers les 02 et 03 mai 2023, les Ministres des Etats concernés par le projet régional de la boucle ferroviaire Abidjan-Ouagadougou-Niamey-Cotonou-Lomé  qui se sont concertés à Abidjan ce vendredi 05 mai 2023. 

Le lancement des travaux a été dirigé par le ministre ivoirien des Transports, Amadou KONE, en présence du Commissaire Jonas GBIAN, en charge du Département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des transports. Les Ministres burkinabè des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Roland SOMDA, son collègue des Infrastructures et du Désenclavement, Adama Luc SORGHO, le Ministre nigérien des Transports Oumarou Malan ALMA ainsi que des Partenaires Techniques et Financiers ont participé également part aux échanges. A cette occasion, solennelle de relance du projet, le Ministre KONE a déploré le déficit en infrastructure de transport ferroviaire dans l’espace UEMOA. Pour le Ministre des Transports de la République de Côte d’Ivoire, ce déficit est à l’origine de « la dégradation rapide des routes, du fait de la surcharge des véhicules de transport lourd de marchandises entraînant des coûts élevés de l’entretien routier et des services de transport, des problèmes de sécurité routière et environnementaux. »..(…..). « La promotion du transport ferroviaire est donc devenue indispensable, voire incontournable pour notre sous-région et nécessite la conception et la réalisation d’un réseau ferroviaire de transport intégré et fiable, en accélérant la mise en œuvre des projets régionaux » dira-t-il. Pour l’autorité ministérielle, « Nous sommes tous conscients que seuls des engagements fermes et forts nous donneront l’espoir de voir le train circuler depuis Abidjan jusqu’à Lomé en passant par Ouagadougou, Niamey et Cotonou ».  

Présent à cette réunion, Jonas GBIAN, le Commissaire en charge du Département de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des transports avait auparavant présenté les avantages du projet de la boucle ferroviaire. Pour Jonas GBIAN « Ce projet de dimension régionale, hautement transformateur et intégrateur » qui permettra « l’exploitation des potentialités économiques, désenclavera les localités riveraines du chemin de fer, améliorera la mobilité des populations des zones desservies et stimulera le commerce transfrontalier et la croissance des économies des pays de notre Union». Quelques partenaires techniques et financiers ont participés aux échanges. S’exprimant au nom des Partenaires Techniques et Financiers, le Chef de la Division régionale Afrique de l’Ouest à la BAD, Jean-Noël ILBOUDO a salué l’initiative de la relance du projet de la boucle ferroviaire, avant de promettre l’appui des PTF présents pour sa mise en œuvre. Au cours de leurs travaux, les Ministres ont évalué l’état de mise en œuvre des diligences concernant les recommandations de la Déclaration ministérielle du 07 novembre 2019. Ils ont défini également de nouvelles orientations et des recommandations pour la mise en œuvre du projet. Par ailleurs, il faut rappeler que la boucle ferroviaire est longue de 2 928 km, dont 1 951 km à réhabiliter et 977 km à construire.

Les travaux  des experts

Avant la réunion des ministres des Etats concernés, les Experts ont tenu une réunion technique présidée ce mardi 02 mai 2023 par le Directeur de Cabinet adjoint du Ministre ivoirien des transports, Abdoulaye ALLIAGUI, en présence du Représentant Résident de la Commission à Abidjan, Gustave DIASSO. 

A cet effet, les experts ont fait le bilan de la la mise en œuvre des recommandations de la dernière réunion des Ministres qui s’est déroulée en novembre 2019 dans la capitale économique ivoirienne. Cette rencontre a fait des propositions pour la réunion ministérielle, les nouvelles orientations pour la mise en œuvre du projet. Pour rappel, en mars 2014, l’Union s’est dotée d’un Programme d’Actions prioritaires de développement du transport ferroviaire. Cet ambitieux programme a défini 9 corridors et mis en lumière deux projets majeurs qui une fois interconnecté permettront de desservir l’ensemble des capitales et des localités à fort potentiel de l’UEMOA. Il s’agit de la ligne ferroviaire Dakar-Bamako-Ouagadougou et le projet de la boucle ferroviaire Abidjan-Ouagadougou-Niamey-Cotonou-Lomé. La Commission de l’UEMOA présentera à cette occasion, le projet de Décision mettant en place le Projet Régional de la Boucle Ferroviaire.

Par Adaman AGOSSOU

Leave A Reply

Your email address will not be published.