Afrique de l’Ouest : Orana, première unité de transformation d’oranges

0 149

Installée à Za-Kpota, la plus importante région de production d’agrumes au Bénin, l’usine Orana se positionne comme la plus grande unité de transformation agro-industrielle de l’orange en Afrique de l’Ouest et la deuxième en Afrique après la grande firme égyptienne. Dotée d’une capacité de traitement de six (06) tonnes d’oranges/heure avec un outil industriel totalement moderne, l’usine produira 4000 tonnes de concentré par an. Implantée sur une superficie d’un hectare avec des perspectives d’extension sur un espace de huit hectares, Orana fonctionnera avec une dizaine de lignes de production dont trois lignes de production du concentré, deux lignes de production de l’huile d’orange, deux lignes de production de jus, etc. Toute chose qui lui permettra de produire la quasi-totalité des dérivés de l’orange notamment le concentré, l’huile essentielle, le compound, la mélasse, le jus naturel, etc. Mais plus important, Orana ambitionne de mettre en place une politique de valorisation des pépins d’orange. Devant fonctionner à plein régime et à un rythme ininterrompu, Orana dispose de capacités techniques lui permettant de transformer un peu moins de 50.000 tonnes d’oranges de la production nationale d’oranges. En qualité de Big player, la firme ambitionne de se procurer la totalité de la production nationale estimée à plus de 100 000 tonnes par an. Et dans l’optique d’une garantie de son circuit d’approvisionnement, Orana a scellé depuis, un partenariat avec la quasi-totalité des coopératives de producteurs de Za-Kpota, localité d’implantation de l’usine et d’autres localités productrices d’oranges. La première ligne de production de l’usine, déjà en cours d’installation, sera celle du concentré d’orange. Un produit destiné aux industriels et qui sera exporté prioritairement soit 90% vers l’Afrique notamment vers des pays comme le Nigeria, le Ghana, le Sénégal, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, etc. Une option en phase avec la vision du promoteur de servir en priorité l’Afrique. Respectueux de l’environnement, Orana a pris toutes les dispositions pour la gestion des 03 tonnes de déchets que vont générer ses activités par heure. Orana se positionne sans nul doute comme l’une des plus grandes usines de concentré d’orange en Afrique. Faut-il également le préciser, Orana a réussi à établir des partenariats solides dans plusieurs pays européens pour écouler la totalité de la production de l’usine.

Il faut préciser que l’idée est portée par l’un des plus grands industriels africains, Togbedji Ahokpa. La firme « Orana » mettra bientôt ses premières bouteilles de concentré d’orange sur le marché. De par ses capacités techniques ainsi que la vision, Orana veut marquer l’un des tournants décisifs et historiques de la révolution industrielle en Afrique…

Togbédji Ahokpa, le magnat de l’orange

Le Pdg d’Orana, Togbédji Ahokpa explique les enjeux de cette usine. « Cela devrait nous permettre d’installer très rapidement la deuxième ligne de production », a fait observer le Pdg d’Orana, Togbédji Ahokpa, surnommé d’ailleurs le magnat de l’orange. Faut-il le rappeler, le Pdg d’Orana était, il y a quelques jours, dans les locaux du CHB, leader grec de la transformation de fruits, une  entreprise existant depuis 1955, produisant également du concentré et exportant dans plus de 80 pays à travers le monde. Orana entend donc s’inspirer des expériences de ce géant européen pour combler les attentes notamment en matière de maitrise de la production, du ratio, de la détection des goulots de retardement, de  l’amélioration de la productivité, etc.  La distribution et la coupe des fruits, l’extraction du jus et l’éjection des peaux vides, seront réalisées automatiquement par des dispositifs mécaniques parfaitement synchronisés et sécurisés. Ceci, grâce à la modernisation de l’outil industriel, l’acquisition de nouvelles machines et lignes de conditionnement ainsi que le renforcement du fonds de roulement pour soutenir principalement le développement commercial. L’Usine s’approvisionnera directement auprès des coopératives de producteurs d’oranges des communes de Za-kpota, de Klouékanmè et de celles existant sur toute l’étendue du territoire national. Orana ou la plus grande usine de concentré d’orange ferait bientôt la fierté de tout un continent en plein essor quant à l’industrialisation. Dans sa vision prospective,  Orana, société productrice et transformatrice d’oranges se positionne depuis quelques années comme le géant africain de l’orange.

Leave A Reply

Your email address will not be published.