Conférence des Chambres consulaires  africaines et francophones : Ouverture à Cotonou de la 47ème Assemblée Générale

0 237

Les travaux de la 47ème Assemblée générale de la Conférence des Chambres consulaires  africaines et francophones (CPCCAF) ont été lancés au Palais des congrès de Cotonou par le ministre de l’industrie et du commerce du Bénin, madame Shadiya Assouman ce jeudi 11 Mai 2023. C’était en présence de plusieurs autorités politico-administratives et des pays membres  de la CPCCAF sur le thème « 50 ans de partenariat  africain et francophone ».

La 47ème Assemblée générale qui s’inscrit dans le cadre de la  célébration du cinquantenaire de la CPCCAF est organisée par la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCI Bénin) en partenariat avec la CPCCAF.  Cette rencontre a réuni les acteurs économiques africains et francophones pour mener des réflexions autour des visions de développement économique et du bien-être du secteur privé. A l’occasion du lancement des travaux de l’AG,  le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin, Arnauld AKAPKO, a expliqué que ces assises doivent être un cadre propice pour les Chambres consulaires africaines et francophones pour soutenir et apporter des réponses concrètes aux attentes des entreprises. « Cette 47ème Assemblée générale doit constituer un nouveau départ pour une francophonie économique réellement portée par le secteur privé au profit de l’économie sociale environnementale de nos pays », a ajouté Arnauld AKAPKO. Le président s’est réjoui également du choix porté sur la Chambre consulaire du Bénin qu’il dirige. Quant au président de la CPCCAF, Christophe Eken, il a d’abord rendu un vibrant hommage aux pères fondateurs de la CPCCAF et les anciens présidents de la CPCCAF qui l’ont précédé. Selon lui, cette rencontre économique doit être un moment adéquat pour créer une chaîne de valeur francophone bénéfique à tous les membres de la CPCCAF en occurrence au secteur privé. Et pour parvenir à ce stade, il faut mettre en place toutes les techniques nécessaires dont ont besoin les chambres consulaires. « Nos chambres consulaires et organisations intermédiaires doivent disposer des ressources et les moyens d’action suffisants », a rappelé Christophe Eken président de la CPCCAF.

Avant de procéder à l’ouverture officielle de la 47ème Assemblée générale de la CPCCAF, le ministre de l’industrie et du commerce du Bénin madame Shadiya Assouman est revenue sur les réformes structurelles et économiques engagées par le gouvernement du président Patrice Talon. Occasion pour elle d’appeler les uns et les autres à un partenariat gagnant-gagnant. « Le partenariat économique sain et durable entre les acteurs du monde francophone doit constamment guider les travaux de la 47ème Assemblée générale afin d’être un véritable vivier pour la francophonie économique », a précisé madame Shadiya Assouman, ministre de l’industrie et du commerce du Bénin. Il faut préciser que c’est plus 130 chambres consulaires et organisations intermédiaires avec 32 pays francophones dont 26 pays africains sont réunis à rendez-vous économique.  Pour rappel, créée le 11 mai 1973 à Dakar (Sénégal) par les Présidents Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Félix Houphouët-Boigny (Côte d’ivoire) et Georges Pompidou (France), la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africains et Francophones (CPCCAF) exerce depuis lors une activité soutenue en matière de coopération économique et également de développement des partenariats entre entreprises, spécialement dans l’espace francophone. La CPCCAF est un acteur reconnu de la francophonie économique avec notamment le statut d’O(I)NG auprès de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Parmi ses principaux partenaires, elle compte notamment : la Commission européenne ; l’Agence française de développement (AFD) – Expertise France – Proparco ; le Centre de commerce international (ITC) ; la Chambre de commerce internationale (ICC), l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Leave A Reply

Your email address will not be published.