Transport au Sénégal : 35 milliards de FCFA de la BOAD pour le projet « Train express régional »

0 100

La Banque ouest africaine de développement (BOAD) a accordé, mardi 31 octobre 2023 à Lomé, un prêt de 35 milliards de F CFA relatif au projet de construction des infrastructures et des systèmes pour la section Diamniadio-AIBD (19 km) du Train express régional (TER). C’est Moustafa Ben Barka, vice-président de la Banque, et Doudou Ka, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal. Améliorer la mobilité des personnes et des biens dans l’agglomération de Dakar à travers les avantages offerts par le mode transport ferroviaire, c’est le but du financement.  En effet, cette future connexion devra rapprocher le centre-ville à la plateforme aéroportuaire, qui devra être accessible en trois quarts d’heure d’après les prévisions.

« Je suis d’autant plus fier de signer cet accord de financement que j’étais venu ici pour la première fois à la BOAD en 2005, en ma qualité de conseiller financier du gouvernement du Sénégal, pour présenter le projet de construction du nouvel aéroport international Blaise Diagne avec une participation en 2011 de la BOAD à hauteur de 17 milliards FCFA », a déclaré le ministre sénégalais.

Ce financement, approuvé par le Conseil d’administration de la banque lors de sa 137ème session ordinaire en septembre dernier, permettra « d’améliorer la mobilité des personnes et des biens dans l’agglomération de Dakar à travers les avantages offerts par le mode de transport ferroviaire », a déclaré M. Moustapha Ben Barka, vice-président de la BOAD en charge du pôle Financement & Investissement. Il a paraphé les documents de l’accord au siège de l’institution avec M. Doudou Ka, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal.

Le TER, projet phare du Plan Sénégal émergent

Le TER est la première liaison ferroviaire électrique du Sénégal inauguré par le président de la République du Sénégal, Macky Sall, le 27 décembre 2021. Il s’agit de l’un des projets phares du Plan Sénégal émergent (PSE) qui reliera le centre-ville de Dakar au nouvel Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) sur une distance de 55 km. La réalisation de cet objectif est atteinte sur une distance de 36 km qui s’étend du centre de Dakar au pôle urbain de Diamniadio et les infrastructures y relatives ont été mises en service en décembre 2021.

Le tronçon Diamniadio-AIBD, long de 19 km, objet de la présente intervention, a indiqué le vice-président de la BOAD, sera mis en service en juillet 2025 et le financement global du projet est de 1 037 milliards de F CFA.

Ce projet en cohérence avec le PSE à travers son axe stratégique n°1 vise, entre autres, à amplifier la dynamique de croissance forte de l’économie du Sénégal en s’appuyant sur l’accélération du processus de transformation structurelle de l’économie, le renforcement des moteurs actuels de la croissance ainsi que le développement de nouveaux secteurs créateurs de richesses, d’emplois et d’inclusion sociale.

Le plan Djoliba en exécution

M. Moustapha Barka s’est félicité de la cohérence de cette opération avec les axes du plan stratégique Djoliba 2021-2025 de la BOAD. A travers ce plan, la banque envisage devenir une institution de référence, pour un impact durable sur l’intégration et la transformation de l’Afrique de l’ouest. Cinq domaines prioritaires sont dans le viseur de ce plan notamment les infrastructures, la production et l’accès équitable à l’énergie et aux ressources naturelles, l’agriculture, l’immobilier, la santé et l’éducation. Le représentant du président de la BOAD à cette signature a réaffirmé la disponibilité de la banque à accompagner le gouvernement sénégalais dans la mise en œuvre du PSE en vue de la réduction significative de la pauvreté et de l’amélioration des conditions de vie des populations. Tout en saluant « la vitalité de la coopération entre la BOAD et le Sénégal », M. Moustapha Barka a touché du doigt les aspects relavant de l’exploitation et de la maintenance des ouvrages afin de garantir la pérennité du projet. Ces infrastructures, après réalisation, seront transférées, à la Société nationale de gestion du patrimoine du train express régional (SEN-TER) qui va conclure un contrat d’exploitation et de maintenance avec la Société d’exploitation du train express régional (SETER), qui se chargera de l’exploitation et de la maintenance du TER.

Ce nouveau financement porte les engagements de la BOAD au Sénégal à 1 002 milliards de F CFA dont plus de 50% dans le domaine des infrastructures.

Faire du Sénégal, « un véritable hub aérien à l’horizon 2035 »

« Cette convention de financement vient non seulement, une fois de plus, acter un partenariat stratégique entre la BOAD et le Sénégal dans le domaine des infrastructures » mais aussi « elle illustre combien votre prestigieuse institution et le Sénégal continuent inlassablement de tracer le chemin du développement en partageant un agenda commun, celui d’une Afrique souveraine », a relevé M. Ka. Il a réitéré la vision de son gouvernement de faire du Sénégal, « un véritable hub aérien à l’horizon 2035 », ce qui passe par « une meilleure liaison entre le cœur de la capitale et notre premier aéroport international. A travers cette convention de financement, le ministre en charge de l’Economie a rassuré les populations sénégalaises que « dans un futur proche, rallier la capitale à l’aéroport se fera avec aise, confort et sécurité ». La cérémonie de signature s’est achevée par la remise officielle de la lettre d’invitation des 50 ans de la BOAD à l’Etat sénégalais. L’apothéose de ce cinquantenaire interviendra le 14 novembre prochain avec un forum présidentiel.

Leave A Reply

Your email address will not be published.