11ème forum des Agents des Douanes de l’UEMOA : Les nouveaux types de criminalité transfrontalière en débat à Cotonou

0 104

Du 22 au 24 novembre 2023, Cotonou accueille pour la deuxième fois, les assises du 11ème Forum des Agents des Douanes de l’UEMOA autour du thème évocateur : « La modernisation des services de surveillance à l’épreuve des nouveaux types de criminalité transfrontalière ». 

C’est Hermann OROU TAKOU, Directeur de cabinet du ministre des finances qui a lancé les travaux ce mercredi 22 novembre 2023 au Palais des Congrès de Cotonou en présences des responsables des douanes des autres pays de l’Union.  C’est dans un contexte marqué par la crise sécuritaire dans l’espace UEMOA caractérisée par des attaques terroristes, des trafics illicites de tout genre, la prolifération des armes légères et de petits calibres, le blanchiment de capitaux, l’instabilité politique, la cybercriminalité, la  délinquance économique, la contrebande des marchandises…etc., la plupart des États membres de l’Union sont confrontés à un défi majeur que se tient le 11ème Forum des Agents des Douanes de l’UEMOA. Il a trait à la difficulté pesante dans la mobilisation des ressources budgétaires internes dans les conditions optimales pour financer les actions de développement d’une part, et pour créer les conditions nécessaires aux investisseurs. Toutes choses dont la finalité est de répondre aux aspirations légitimes des populations.  Il convient alors, dans une unité d’actions, de lutter efficacement contre ces fléaux en dotant les États membres d’instruments modernes. Ce sont là, les objectifs de l’organisation des assises du 11ème Forum des Agents des Douanes de l’UEMOA sur la thématique Cotonou.

Pendant trois (03) jours, les travaux  vont réfléchir sur la thématique.
Au lancement des travaux, le Secrétaire Général du SYDOB, le Colonel des Douanes Marcelin LAOUROU, a fait savoir qu’il est attendu au terme de ces assises, l’émergence de l’image d’un agent des douanes mu par la seule volonté d’accomplir avec compétence et dans la sérénité sa mission de protection de l’économie et des populations ainsi que de défense de la libre circulation des biens et des personnes dans l’espace commun UEMOA. « C’est un rendez-vous de donner et de revoir et l’organisation pour la deuxième fois du forum à Cotonou après le Niger témoigne que le Bénin est un pays qui tient à l’intégration économique régionale a ajouté le SG de SYDOB.  

Le représentant du président de la Commission de l’UEMOA, Professeur Filiga Michel SAWADOGO pour sa part a fait que « La libre circulation des biens et des personnes au sein de l’espace UEMOA est une pierre angulaire de notre Union dont la réalisation a pour finalité de favoriser le développement économique et de renforcer les liens entre nos peuples. L’insécurité que vit notre région constitue un véritable défi existentiel pour nos États », a souligné. « Nous devons nous adapté à des défis qui s’imposent à nous », a-t-il. Il a réitéré l’engagement de la commission de l’Uemoa.
Après avoir évoqué les mesures prises par le Gouvernement du Bénin dans le cadre de la modernisation des services de surveillance, la Directrice Générale des Douanes par intérim du Bénin, Madame Adidjatou HASSAN ZANOUVI, s’est appesantie sur l’objectif du 11ème forum : « Le présent forum permettra également de donner la parole à de nombreux et divers interlocuteurs sur des thématiques, les règles, et les enjeux d’origine, les échanges sur le contrôle des services de surveillance des douanes pour une lutte efficace face aux entraves à la libre circulation ». 


Avant de lancer les travaux, Hermann OROU TAKOU, Directeur  de cabinet du MEF représentant du ministre d’Etat Romuald Wadagni d’expliquer que « le Gouvernement du Bénin avec à sa tête le Chef de l’État, Monsieur Patrice TALON, porte une attention particulière à la question de modernisation des services de surveillance à l’épreuve des nouvelles criminalités transfrontalières. Ce qui témoigne des nombreuses mesures déjà prises dans ce sens, a martelé Monsieur Hermann OROU TAKOU. « Les actions des services des Douanes doivent rimer avec la facilitation des échanges, le renforcement de la bonne gouvernance et de l’éthique ainsi que la lutte contre la fraude sous toutes ses formes et la criminalité transfrontalière. Je ne doute pas un seul instant que de vos échanges, sortiront des orientations adéquates pour relever les défis auxquels les États membres de l’UEMOA sont confrontés en matière de criminalité transfrontalière », a indiqué le représentant du Ministre d’État, Ministre de l’Économie et des Finances de la République du Bénin. Pour finir, il a rappelé à tous les délégués que le Gouvernement du Bénin, au même titre que les différents gouvernements des États membres de l’Union attend beaucoup des recommandations qui seront soumises aux instances politiques de l’Union pour appréciation et décision. Il a réitéré l’attachement du gouvernement béninois pour l’intégration économique régionale. Les travaux prennent fin ce vendredi 24 novembre 2023 sur des recommandations.

Leave A Reply

Your email address will not be published.