Puissance économique : Le Nigeria, bientôt dans le bloc des BRICS

0 223

Le Nigeria veut devenir membre du groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) durant les deux prochaines années tout en intégrant le groupe des vingt plus grandes économies de la planète (G20), a rapporté Bloomberg, mercredi 22 novembre 2023, citant le ministre des Affaires étrangères, Yusuf Tuggar.

Selon Le chef de la diplomatie nigériane, « Nous devons appartenir à des groupes tels que les BRICS, le G20 et tous les autres blocs, car s’il existe un certain critère, à savoir que les plus grands pays en termes de population et de poids économique devraient en faire partie, alors pourquoi le Nigeria n’en fait-il pas partie ? », s’est-il interrogé. Et d’ajouter : « Le Nigeria rejoindra tous les groupes ouverts tant que les intentions sont bonnes, bienveillantes et clairement définies, vu qu’il a atteint l’âge de décider lui-même qui sont ses partenaires et où ils doivent se trouver ». 

En effet, la première puissance économique en Afrique actuellement a déjà exprimé son intention de rejoindre le bloc des BRICS. Elle n’a cependant pas présenté une demande d’adhésion officielle avant le Sommet de ce bloc des pays émergents, qui s’est tenu en août dernier et au terme duquel six nouveaux pays ont été invités à rejoindre le groupe à partir du 1er janvier 2024 (l’Argentine, l’Egypte, l’Iran, l’Ethiopie, l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis) rapporte l’agence Ecofin.

Il faut préciser que l’Alliage hétéroclite de pays géographiquement éloignés et dotés d’économies à la croissance inégale, les BRICS ont en commun leur revendication d’un équilibre mondial plus inclusif et d’une meilleure représentativité des pays émergents dans les organes de gouvernance internationale. Aujourd’hui, le groupe des BRICS représente 42 % de la population de la planète (3,2 milliards de personnes) et environ 25 % du PIB mondial. Ses membres ne disposent cependant que de 15 % des droits de vote à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international (FMI).

Pour rappel, le Nigeria avait également annoncé, en septembre dernier, son intention de présenter une demande d’adhésion au G20 après « l’achèvement de consultations visant à évaluer les avantages et les risques d’une telle démarche ». Le G20 est un forum économique international réunissant les 20 plus grandes puissances de la planète (19 pays plus l’Union européenne). Ses membres représentent environ 80 % du PIB mondial, 60 % de la population de la planète et 75 % du commerce à l’échelle internationale. Avec son poids économique en Afrique, l’adhésion du Nigéria à ses blocs permettra au pays de s’affirmer davantage pour booster son développement.

Leave A Reply

Your email address will not be published.