Le Nigeria lance sa cryptomonnaie dénommée « naira stablecoin » en février 2024

0 258

La Banque centrale du Nigeria après le lancement de e-Naira lancera  dans le mois de février  2024 la monnaie numérique dénommée naira stablecoin (cNGN). Cette cryptomonnaie a été spécialement conçue dans le but de maintenir une valeur stable et de simplifier les transactions courantes.Cette monnaie virtuellecontribuera à réduire les formalités administratives et les coûts élevés lors des transactions. « Cette avancée ouvre la voie à des transactions financières instantanées, reliant de manière transparente l’économie dynamique du Nigeria aux marchés internationaux et offrant une efficacité sans précèdent dans les interactions financières nationales et mondiales », selon l’Africa stablecoin consortium dans son communiqué.

Les opportunités de la nouvelle monnaie

La nouvelle monnaie du Nigéria sera soutenue par l’Africa Stablecoin Consortium (ASC), composé d’experts financiers et de spécialistes de la blockchain.

La particularité du cNGN réside dans son interopérabilité. Selon Coinbase, une plateforme spécialisée dans les cryptomonnaies, le stablecoin agit comme une passerelle entre les cryptomonnaies et les devises traditionnelles. Il est accessible en ligne 24 heures sur 24, ouvert à tous, et compatible avec plusieurs blockchains publiques, simplifiant ainsi les transactions courantes. Cette flexibilité contribuera à réduire les formalités administratives et les coûts associés aux transactions. L’Africa Stablecoin Consortium affirme que le cNGN ouvre la voie à des transactions financières instantanées, connectant de manière transparente l’économie dynamique du Nigeria aux marchés internationaux. A travers le Nigeria naira stablecoin (cNGN), le consortium s’engage « à améliorer la sécurité et la fluidité des interactions financières » qui offriront aux Nigérians un moyen sécurisé et conforme d’effectuer des transactions sur l’échiquier international. Par ailleurs, la réforme de la nouvelle monnaie intervient au moment où la commune communique de la CEDEAO Eco est tarde à être une réalité.

Par Rayane MOUSSA

Leave A Reply

Your email address will not be published.