Audiovisuel en Afrique : Canal + propose une nouvelle offre pour racheter le groupe sud-africain MultiChoice

0 52

Le groupe français Canal + a fait une nouvelle offre de rachat de 2,9 milliards $ pour racheter le groupe audiovisuel sud-africain MultiChoice. Le groupe avait annoncé que sa proposition serait faite au plus tard le 8 avril et s’était déjà accordé sur un prix avec MultiChoice. Les deux parties se sont déjà accordées sur un prix minimum au début du mois de mars. Cela explique pourquoi la nouvelle offre est annoncée par un communiqué conjoint des deux parties rapporte Ecofine. « Grâce à une coopération efficace entre les groupes Canal+ et MultiChoice, et conformément au calendrier convenu avec le Takeover Regulation Panel (l’autorité de régulation des offres publiques d’achat en Afrique du Sud, NDLR), Canal+ a pu finaliser les termes clés de son offre obligatoire », indique le communiqué.

Par ailleurs, après être passé à 35,01% de parts au capital de MultiChoice, Canal + a déclenché une offre automatique de rachat et le groupe français avait confirmé au régulateur qu’elle serait connue au plus tard le 8 avril. La nouvelle offre valorise l’action MultiChoice à 6,71 $, augmentation significative par rapport aux 5,64 $ de l’offre de Canal + rejetée en février dernier. Désormais, Canal+ et MultiChoice prévoient de présenter les conditions de l’offre aux actionnaires du groupe sud-africain d’ici au 27 mai 2024. L’offre publique d’achat « sera ouverte le lendemain de la date de publication de cette note d’information, pour une période de dix jours ouvrables » précise la même source.

D’après le communiqué des deux parties, Canal + a déjà remis « une garantie bancaire irrévocable et inconditionnelle » à l’autorité de régulation des offres publiques d’achat concernant la fusion. En dehors de l’accord des actionnaires, l’obstacle le plus important à la fusion reste la limitation de l’actionnariat étranger dans le domaine de l’audiovisuel en Afrique du Sud. La loi locale empêche « un étranger […] d’exercer un contrôle sur un titulaire (sud-africain, ndlr) de licence de radiodiffusion commerciale ». En application de ce texte, Canal +, qui est passé le 5 avril à 36,6 % du capital de MultiChoice, voit ses droits de votes au conseil d’administration du groupe limités à 20%. Généralement, les droits de votes sont proportionnels aux parts du capital détenu.

Noter que si la fusion est validée, l’entité formée de MultiChoice et Canal +, qui possèdent respectivement deux des trois opérateurs de télévision payante les plus importants en Afrique, deviendra un super groupe médiatique sur le continent africain.

Leave A Reply

Your email address will not be published.