Burkina Faso : Vers la baisse de la production de 7 % du coton en 2022/2023

0 125

Au Burkina Faso, la récolte de coton graine est attendue à 482 585 tonnes au terme de la campagne 2022/2023. C’est ce qu’indique Serge Poda, ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes entreprises durant le Conseil des ministres du mercredi 18 janvier 2023. Cette prévision afficherait un repli de 7 % par rapport au stock de 518 545 tonnes produit au cours de la campagne précédente. Elle porterait en outre un coup dur aux ambitions de la filière qui ciblait une production de 700 000 tonnes au début de la campagne en mai 2022 ainsi que pour l’exécutif qui avait débloqué une enveloppe de près de 73 milliards Fcfa pour subventionner les intrants (engrais et insecticides) durant ladite saison. Selon l’Ecofin, le responsable fait savoir que cette révision à la baisse est attribuable à la chute de 10 % du rendement moyen à 781 kg par hectare en dépit d’une croissance de 4 % de la superficie emblavée qui s’est établie à 617 607 hectares. Il faut préciser qu’à l’origine de cette baisse de productivité, les jassides (insectes parasites du coton qui provoquent un jaunissement des feuilles) qui ont envahi les exploitations agricoles et sévissent également dans d’autres pays de la sous-région comme la Côte d’Ivoire, le Togo, le Sénégal ou encore Niger. « Les départements ministériels concernés par la problématique des jassides engageront des concertations urgentes afin de délivrer une dérogation pour l’utilisation des produits identifiés (GRACIA 10 EC, JACOBIA et Flonicamide 050 WG) pour lutter contre les jassides pendant la prochaine campagne 2023-2024 », souligne le communiqué. Il faut noter qu’en Afrique de l’Ouest, la campagne cotonnière 2022/2023 fait face à d’importants défis. Car dans de nombreux pays producteurs, des baisses de récolte sont attendues notamment en raison des attaques de parasites dans les champs. 

Ousmane YAROU

Leave A Reply

Your email address will not be published.