Zone du Golfe de Guinée : La sécurisation des espaces frontaliers en débat à Cotonou

0 105

Cotonou est la capitale des formes de coopération pour la sécurisation des espaces frontaliers et la gestion de la mobilité pastorale dans le nord des États du Golfe de Guinée depuis ce mardi 28 février 2023. Car, des experts des pays du Golfe de Guinée sont en séminaire régional sur le thème : « Quelles formes de coopération pour la sécurisation des espaces frontaliers et la gestion de la mobilité pastorale dans le nord des États du Golfe de Guinée ? ». Les travaux ont été lancés à l’hôtel Azalaï de Cotonou par Alassane SEÏDOU, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique du Bénin. Pendant deux jours, des experts passeront en revue, les grands enjeux liés à la sécurité transfrontalière et à la mobilité pastorale, afin de déboucher sur des pistes de solutions pouvant aider à la prise de décisions concrètes et applicables par les gouvernants. Ce séminaire de haut niveau constitue un cadre d’échanges et de concertation entre des pays partageant en commun, certaines réalités sociales et culturelles en vue de faire efficacement face aux enjeux sécuritaires qui constituent un défi majeur dans les espaces frontaliers selon  les organisateurs. 

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture du séminaire Alassane SEÏDOU, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique du Bénin, fait savoir que le contexte particulier actuel, «  marqué par des incursions régulières de groupes armés terroristes dans plusieurs pays du Golfe de Guinée avec une volonté affichée de conquête de leurs côtes ». Le représentant du gouvernement béninois a invité les participants à faire montre d’innovation, d’ingéniosité et de productivité afin d’aboutir à des propositions novatrices et bénéfiques pour toute la sous-région. Présent au séminaire, le Directeur général de Promédiation a remercié l’Union européenne et l’Ambassade des Pays-Bas près le Bénin pour avoir appuyer l’organisation dudit séminaire ainsi que les responsables de l’Initiative d’Accra et des organisations pastorales qui sont les partenaires de Promédiation. Le Représentant de l’Ambassadeur des Pays-Bas et l’Ambassadrice de l’Union européenne, quant à leur tour  ont précisé que ce séminaire est une excellente occasion de partage d’analyses et d’expériences pour nouer une coopération entre les acteurs politiques, sécuritaires et pastoraux sur les conditions de gestion et de sécurisation de la transhumance transfrontalière afin de limiter l’extrémisme violent, la radicalisation et le terrorisme dans la sous-région. La cérémonie d’ouverture a connue la présence de Madame Sylvia HARTLEIF, Ambassadrice de l’Union européenne au Bénin, de Antoine De KAMP, Représentant de l’Ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin et du Directeur général de Promédiation. Les assises prendront fin ce mercredi 1er mars 2023 sur des recommandations. Pour rappel, les pays côtiers du Golfe de Guinée que sont le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Togo font l’objet, depuis quelques années, d’une détérioration des conditions sécuritaires en lien avec l’expansion de la crise affectant le Sahel.

Par OUSMANE YAROU

Leave A Reply

Your email address will not be published.