Fonds Vert pour le Climat : Une nouvelle accréditation de la BOAD

0 110

Le Fonds Vert pour le Climat (FVC) a ré-accrédité la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), avec un rehaussement du niveau de ré-accréditation sur le plan de la catégorisation environnementale et sociale des projets qui passe ainsi de « B/I 1 » à « A/I 1 ». C’était lors dela 36ème réunion du Conseil d’Administration du Fonds Vert pour le Climat (FVC) qui s’est tenue du 10 au 13 juillet 2023 à Songdo, Incheon en République de Corée du Sud que le nouveau Plan Stratégique 2024-2027 a été approuvé dont l’ambition d’accélérer l’octroi des ressources pour lutter contre les changements climatiques via les Agences Accréditées. Donc,sur le plan fiduciaire, la BOAD est ainsi autorisée à mobiliser des ressources allant jusqu’ à 250 Milliards USD par projet. Cette ré-accréditation permet à la BOAD de mobiliser au profit des Etats membres de l’UEMOA, des dons, des prêts dont les taux seront compris entre 0 et 1,75%, des garanties, et des lignes de refinancement pour la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques.  Selon le communiqué de l’institution de financement des économies ouest africaine, suite à son évaluation, le Panel de ré-accréditation du FVC a conclu à l’alignement du portefeuille de la BOAD sur les priorités nationales liées au climat des Etats membres de l’UEMOA. Il a également reconnu qu’elle intervient dans les domaines de résultats du Fonds tels que les infrastructures, la production et l’accès à l’énergie, les moyens de subsistance des personnes et des communautés, les forêts et l’utilisation des terres, les écosystèmes et les services écosystémiques, la santé, l’alimentation et la sécurité hydrique. Aussi, la Banque renforce la participation du secteur privé à travers la promotion du verdissement du secteur financier et l’innovation financière pour accroître les investissements privés en faveur du climat.

Le FVC encourage la BOAD à poursuivre ses efforts visant à aligner son portefeuille sur l’objectif de neutralité climatique d’ici 2050, faire avancer les engagements relatifs à la résilience climatique et renforcer sa capacité interne pour soutenir la lutte contre le changement climatique. Il faut rappeler que la première accréditation de la BOAD date d’avril 2017. Suite à cette nouvelle accréditation, Monsieur Serge EKUE, Président de la BOAD, a réagi et a réaffirmé la détermination de l’institution à se tenir aux côtés des Etats de l’UEMOA : « à la BOAD nous demeurons déterminés à accompagner nos Etats membres dans le financement de projets visant l’atténuation et la mitigation des effets néfastes des changements climatiques, et à appuyer leur efforts dans le sens d’un développement économique décarbonné, en droite ligne avec les engagements de notre plan stratégique 2021-2025 dont l’un consiste à consacrer 25% de nos financements pour soutenir nos Etats membres en vue du renforcement de leur résilience face aux changements climatiques ». Cette nouvelle accréditation vient donc à point nommé pour le financement des projets du changement climatique dans les pays de l’Union.

Les défis de la BOAD pour l’économie verte

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l’institution commune de financement du développement des Etats de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA). Etablissement public à caractère international, la BOAD a pour objet, aux termes de l’Article 2 de ses statuts, « de promouvoir le développement équilibré des Etats membres et de réaliser l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest » en finançant des projets prioritaires de développement. Elle est accréditée auprès des trois mécanismes de financement de la finance climat (GEF, AF, GCF). Depuis 2009, la BOAD siège en tant qu’observateur à la CCNUCC et participe activement aux discussions relatives à la construction d’une architecture internationale de la finance climat. Elle abrite, depuis janvier 2013, le premier Centre régional de collaboration (CRC) sur le Mécanisme pour un développement propre (MDP) dont le but est d’apporter un soutien direct aux gouvernements, aux ONG et au secteur privé, pour l’identification et le développement de projets MDP.  Elle s’est engagée à la neutralité carbone à l’horizon 2023. 

Que retenir du Fonds Vert Climat ?

Le Fonds Vert pour le Climat (FVC) est un fonds mondial créé pour soutenir les efforts des pays en développement pour répondre au défi du changement climatique. Le FVC aide les pays en développement à limiter ou réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et à s’adapter aux changements climatiques. Il vise à promouvoir un changement de paradigme vers un développement à faible émission et résistant au climat, en tenant compte des besoins des pays qui sont particulièrement vulnérables aux impacts du changement climatique. Il a été mis en place par les 194 pays qui composent la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) en 2010, dans le cadre du mécanisme financier de la Convention. Il vise à fournir des fonds égaux à l’atténuation et à l’adaptation, tout en étant guidé par les principes et dispositions de la Convention.

Leave A Reply

Your email address will not be published.