Facilitation aux communications mobiles : Signature de partenariat entre les Arcep du Bénin et du Togo

0 97

Les responsables des Autorités de régulation des communications électroniques et postes (ARCEP) du Bénin et du Togo ont signé ce mercredi 18 octobre 2023 à Lomé un protocole d’accord pour la mise en œuvre de l’itinérance communautaire entre les deux pays. Avant la signature du protocole d’accord, les deux parties ont fait deux jours d’échanges sur le règlement portant sur l’itinérance sur les réseaux de communications mobiles ouverts au public à l’intérieur de l’espace CEDEAO entre les opérateurs téléphoniques du Bénin et du Togo et les Autorités de régulation des communications électroniques et postes (ARCEP) des deux pays.

Selon les clauses du partenariat, à compter du 1er janvier 2024, les consommateurs togolais et Béninois qui se retrouveraient en situation de roaming dans n’importe quelle localité du Bénin et du Togo, seront traités comme s’ils étaient dans un même pays.

En résumé n’importe quel citoyen des deux pays qui émettra des appels ou enverra des messages, il sera soumis aux mêmes tarifs que payerait le consommateur du Bénin au Bénin. La disposition s’applique pendant les trente premiers jours de son séjour au Bénin, les réceptions d’appels et/ou de messages sont entièrement gratuites.

L’accord prend en compte les services voix, SMS en situation de roaming et l’Internet mobile. Il inclut également la réduction des tarifs des communications internationales entre les deux pays.

Selon les engagements de ce protocole d’accord, les tarifs en situation de roaming sont aussi revus à la baisse. Une minute d’appel vers le Togo pour un Togolais en visite au Bénin coûtera 90 Fcfa contre 1393 Fcfa, soit jusqu’à 15 fois moins cher. Également, les services internet mobile seront facturés à 2,2 Fcfa le Mo au plus, pour le consommateur togolais en visite au Bénin alors qu’à ce jour, il peut débourser jusqu’à 8000 Fcfa le Mo, soit 3600 fois moins cher.

Les deux pays sont convenus également de faire baisser les tarifs des communications internationales entre eux.  Ils sont désormais plafonnés à 90 Fcfa la minute alors contre 225 Fcfa.

Il faut préciser que l’initiative est conforme au règlement n° C/REG.21/12/17 relatif à l’itinérance sur les réseaux publics de communications mobiles au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a vu le jour à Praia, au Cap-Vert, en octobre 2017. En juillet dernier, le Ghana et la Côte d’Ivoire sont devenus les deux premiers pays de la communauté à mettre en œuvre ledit règlement. Le Ghana et le Togo ont également engagé les discussions en vue de la mise en œuvre du roaming communautaire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.