Investissement : Le Bénin bientôt membre de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement

0 257

Encore quelques exigences à remplir, le Bénin et la Cote d’Ivoire seront membres à part entière de la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement (BERD). Les deux pays ont saisi l’opportunité créée par un amendement des statuts de cette institution basée à Londres, pour solliciter leur adhésion en juillet et août dernier. Une requête favorablement acceptée et approuvée par les actionnaires de la BERD qui y voient un tournant de l’expansion de cette institution multilatérale en Afrique au sud du Sahara. A cet effet, Mme Odile, représentant la BERD, Odile Reynaud a exprimé son enthousiasme quant à l’accueil des deux nouveaux membres.  Elle a souligné que cette expansion reflète les objectifs stratégiques de la banque dans cette région. Ce développement a été entériné lors de la première étape du processus d’adhésion par le Conseil des Gouvernants à la BERD. Cependant, il reste à ces futurs adhérents à satisfaire certaines exigences préalables avant la conclusion définitive du processus. En plus de leur candidature, le Bénin et la Cote d’Ivoire ont également exprimé le désir de bénéficier des services financiers consultatifs de la banque. Une requête qui sera examiné une fois, les amendements et statuts en vigueur. Il est à noter que des pays tels que le Kenya, le Sénégal, le Nigeria et le Ghana sont également éligibles à cette possibilité.  Signalons enfin, depuis sa création en 1991, la BERD a investi près de 190 milliards de dollars américains dans 6844 projets soutenant les réformes politiques et le secteur du développement dans plus de 30 économies à travers le monde. Jusque-là, elle travaillait déjà avec des pays d’Afrique du nord: Tunisie, Égypte et Maroc.

Bref aperçu de la BERD

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a été fondée en 1991 pour instaurer, après la guerre froide, une ère nouvelle en Europe centrale et orientale. Elle renforce les économies en développement en les rendant plus vertes, mieux gouvernées et plus inclusives, résilientes, intégrées et compétitives. La banque  investi dans des projets, pour la plupart dans le secteur privé, en les aidant à la mise en place de réformes politiques, et prodigue des conseils aux entreprises, afin de favoriser une croissance durable.

Leave A Reply

Your email address will not be published.