Projet de loi de finances 2024 : Les cadres du Parlement en atelier de réflexion à Grand-Popo

0 96

Du lundi 23 au vendredi 27 octobre 2023 à l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo, les cadres de l’Assemblée nationale appuyés par des experts, passeront en revue les différents aspects du projet de loi de finances, gestion 2024 afin d’éclairer la représentation nationale sur le contenu dudit projet de loi de finances. L’atelier est organisé par l’Unité d’Analyse, de Contrôle et d’Evaluation du Budget de l’État (UNACEB) avec l’appui de la représentation résidente de l’Unicef au Bénin. Ainsi, pendant cinq jours, les cadres de l’Assemblée nationale appuyés par des experts, passeront en revue les différents aspects du projet de loi de finances, gestion 2024 afin d’éclairer la représentation nationale sur le contenu dudit projet de loi de finances. Cet atelier de réflexion a connu la présence de la première autorité du parlement, le Président Louis Gbèhounou Vlavonou, de la représentante résident de l’UNICEF Madame Djanabou MAHONDE et du Premier Questeur l’honorable Labiou AMADOU DJIBRIL.

Dans son mot introductif, le Directeur de l’UNACEB, Monsieur Simplice QUENUM a d’abord souhaité la bienvenue à tous les participants. Il a également remercié le Président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou VLAVONOU pour avoir autorisé l’organisation dudit atelier mais surtout pour avoir effectué le déplacement. Il a, par ailleurs, rappelé qu’au début de chaque session d’octobre consacrée essentiellement à l’étude et au vote du projet de loi de finances de l’année N+1, des réflexions sur le contenu dudit projet se mènent afin d’éclairer les représentants du peuple lors de l’examen des documents budgétaires à eux soumis.

C’est dans ce cadre que certains cadres de l’administration parlementaire ont été  conviés à analyser de façon détaillée le projet de loi de finances, gestion 2024, afin de produire une note synthèse à l’attention des représentants du peuple pour améliorer qualitativement leur compréhension et leur appréciation des documents budgétaires et des grandes orientations contenues dans ledit projet de loi de finances avec des experts de différents domaines.

À la suite du Directeur de l’UNACEB, la représentante résident de l’UNICEF, Madame Djanabou MAHONDE a martelé que l’UNICEF, a un énorme potentiel pour changer le monde pour les enfants grâce à l’utilisation des données probantes dans tous les domaines relatifs aux droits des enfants et au plaidoyer. Elle ajoute que l’expérience du Bénin ainsi que des autres pays de la région, ont montré que si les allocations budgétaires sont insuffisantes, si elles ciblent des groupes plus favorisés ou sont mal utilisées, ce sont tous les enfants, et plus particulièrement les plus défavorisés, qui sont susceptibles de ne pas avoir accès à des services et à des programmes axés sur leur survie et leur épanouissement, leur apprentissage, leur protection contre la violence et l’exploitation, leur droit à vivre dans un environnement sûr et propre et leurs chances de réussir dans la vie au même titre que les autres. C’est donc face à cette situation et pour assurer une promotion et une protection des dépenses sociales que l’UNICEF a convenu de nouer un partenariat avec l’Assemblée nationale pour mener des interventions en vue de l’accès des populations surtout les plus vulnérables aux services sociaux de base. « Le présent atelier est l’un des premiers pas dans le renforcement de ce partenariat qui, je suis persuadé, permettra l’accroissement de l’allocation et de l’utilisation optimale des ressources pour la réalisation des droits des enfants et des Objectifs de Développement Durable… », a ajouté Mme Djanabou MAHONDE.

Les précisions du président Louis Gbèhounou VLAVONOU

Procédant à l’ouverture de l’atelier, le Président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou VLAVONOU après avoir remercié tous les participants pour avoir effectué le déplacement a précisé que c’est la première fois que ledit atelier se présente sous forme d’une retraite qui intervient à la veille de l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année et ceci ; grâce à l’UNICEF qui accompagne le parlement. L’autorité parlementaire a donc adressé les sincères gratitudes de l’Assemblée nationale à Madame Djanabou MAHONDE, représentante résident de l’UNICEF au Bénin. Il n’a pas oublié de remercier les différents experts mobilisés pour la circonstance pour développer en langage simple, les différentes thématiques liées à la compréhension de l’étude du Budget. Rappelant les dispositions de l’article 109 de la constitution, de la loi organique n°2013-14 du 27 septembre 2013 relative aux lois de finances en son article 61, le Président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou VLAVONOU a martelé que le gouvernement a transmis à bonne date à l’Assemblée nationale le projet de loi de finances le 04 octobre 2023 ; soit environ quatre semaines avant l’ouverture de la session prévue pour le mardi 31 octobre 2023. Le gouvernement donne ainsi assez de temps à la représentation nationale pour mieux se préparer à remplir sa mission constitutionnelle. « …Vous convenez avec moi que notre séjour à Grand-Popo ne sera pas une partie de plaisir ; ce sera une école de formation pour ceux qui participent pour la première fois à ces genres d’exercices. Je vous encourage à donner le meilleur de vous-mêmes ; mais ne confondons pas surtout Experts et membres du gouvernement : les premiers sont là pour vous armer techniquement à comprendre les différentes facettes du budget ; les seconds viendront pour répondre à vos préoccupations politiques. Au regard des résultats attendus, je vous convie à une attention soutenue afin de ne pas sortir de cet atelier en ignorants. Comme le dit un proverbe Bamiléké, 《Être ignorant de son ignorance est la maladie de l’ignorant》même si un proverbe français affirme que 《tout le monde est ignorant sur des sujets différents》… » a dit le Président VLAVONOU avant d’ouvrir ledit atelier. Diverses communications seront présentées aux participants au cours de cet atelier d’information et de réflexion.

Leave A Reply

Your email address will not be published.