France: Vers la hausse des tarifs des produits de Coca-Cola

0 125

Le PDG du groupe France demande une hausse de 7 % sur ses différentes marques aux distributeurs dans le cadre des négociations, argumentant que l’inflation pèse toujours sur le sucre. Sur fond d’une inflation qui continue à peser sur de nombreux produits et coûts de production, le PDG du groupe Coca-Cola Europacific Partners (CCEP) France, François Gay-Bellile, annonce dans les colonnes du Parisien demander aux distributeurs une hausse de 7 % sur les différents produits (Fanta, Sprite, Coca-Cola…). L’heure est en effet aux négociations entre les distributeurs et les industriels, et le groupe Coca-Cola semble en position de force selon 20 minutes.

L’entreprise qui se porte « plutôt bien », selon François Gay-Bellile, a donc envoyé ses prix bruts lundi 6 novembre « en moyenne en hausse de 7 % ». Toutefois, ce chiffre fait encore partie des négociations et peut changer, d’autant qu’il ne touchera pas forcément toutes les marques du groupe. Cela dépend également des marges que les acteurs de la grande distribution décideront de faire sur les produits. Elles peuvent aller de 10 % à 50 %.

Coca en position de force

Dans tous les cas, Coca-Cola est en position de force. Difficile pour un supermarché de ne pas distribuer ce soda si convoité par les Français, même pendant la crise de l’inflation. « Notre chiffre d’affaires à + 12,5 %, explique ainsi le PDG de la branche France. Nos sodas ont pris quelques parts de marché, y compris aux boissons alcoolisées. Et puis nous avons recruté beaucoup de petits consommateurs, car en cette période d’inflation et d’actualité anxiogène, les produits dits « plaisir », dont fait partie le Coca-Cola, ont survécu à la crise. »

En effet, « à ce jour, il y a deux articles incontournables dans les rayons, c’est le Nutella et le Coca-Cola », confirme dans un autre article du Parisien le spécialiste de la grande distribution, Philippe Goetzmann. Intermarché avait ainsi souffert en 2020 de la colère de Coca-Cola qui avait suspendu ses livraisons dans les supermarchés après un désaccord sur le nombre de produits distribués par CCEP rapporte 20 minutes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.