Notation financière en devises étrangères : Fitch Ratings reconduit la note « B+ » du Bénin avec une perspective stable

0 79

(Economia24)-Les performances économiques réalisées par le Bénin sous le leadership de Romuald Wadagni, ministre d’Etat en charge de l’économie et des finances continuent de faire parler du pays à l’international. L’agence américaine de notation Fitch Ratings a reconduit la note de crédit “B+” du Bénin au terme d’une évaluation publiée le 8 mars 2024. Ainsi, le Bénin reste donc logé 3 crans en dessous de la catégorie “investissement” qui regroupe les émetteurs dont la dont la solvabilité́ et la qualité́ de crédit sont relativement élevées. Sur l’échelle de notation, le Bénin possède tout de même l’une des meilleures notes de crédit d’Afrique subsaharienne. Selon Fitch, la note du Bénin atteste de la résilience des fondamentaux économiques du Bénin dans un contexte d’instabilités internationales et régionales accrues. “Les notations du Bénin sont soutenues par une forte croissance économique, un récent bilan de réformes économiques et structurelles, notamment dans le domaine des finances publiques, et une gestion proactive de la dette”, écrit l’agence américaine de notation.

Plus précisément, les analystes de Fitch estiment que plusieurs facteurs auraient pu altérer les élans de croissance du Bénin citant notamment “les chocs provoqués par le coup d’État militaire au Niger, la fermeture des frontières qui a suivi, impactant les secteurs du commerce et des transports”. A cela s’ajoute la réforme des subventions des hydrocarbures au Nigeria qui a fait grimper le prix de l’essence de contrebande importé du Nigéria et qui sert à approvisionner le Bénin. Malgré cela, la croissance du PIB devrait rester 6,3 % en 2023 avant de fléchir légèrement à 6,2% en 2024 et 2025. Une bonne dynamique encouragée par le secteur agro industriel, qui bénéficie de la mise en exploitation de la zone économique spéciale de Glo-Djigbé.

Renforcement de la gestion des finances

Outre les autres secteurs de performance, l’Agence Fitch souligne par ailleurs la bonne performance du Bénin en matière de consolidation budgétaire. Grâce aux efforts du gouvernement mis en œuvre avec le concours du FMI, le déficit budgétaire s’est réduit de 5,5% du PIB en 2022 à 4,4% en 2023, tandis que les dépenses totales ont augmenté de 7,9% en glissement annuel pour atteindre 19,6% du PIB. Les investissements ont continué de surperformer, atteignant 8,6 % du PIB en 2023. L’agence prévoit à ce titre une réduction du déficit à 3,8 % du PIB en 2024 et à 3,2 % en 2025. Le Bénin a également marqué des points positifs en matière d’endettement. Le ratio dette/PIB est de 54,1 % en 2023 et devrait diminuer à 52,5 % d’ici 2025, anticipe l’agence américaine de notation. Ces avantages sont cependant contrebalancés par plusieurs facteurs notamment « un PIB par habitant et des indicateurs de développement faibles par rapport à ses pairs notés « B », une économie relativement petite et non diversifiée fortement exposée au Nigeria et à l’agriculture, un niveau élevé d’informalité de l’économie limitant les recettes publiques et des incertitudes importantes liées aux développements régionaux », regrette Fitch. Il faut dire qu’avec cette note, le Bénin bénéficie d’un bon accès aux financements concessionnels et commerciaux, ce qui lui confère une flexibilité importante pour couvrir ses besoins de financement. En 2024, le pays a mobilisé dans le cadre de sa première émission obligataire en dollars, 750 millions USD (environ 458 milliards FCFA) pour un taux d’intérêt annuel de 7,96% sur 14 ans. Cette notation de Fitch est entre autre le fruit des efforts du gouvernement pour booster le développement du Bénin.

Par Rayane MOUSSA

Leave A Reply

Your email address will not be published.