Echanges commerciaux : Le poste-frontalier Ségbana pour rallier le Niger via le Nigéria

0 67

Le Bénin renforce sa coopération économique avec le Nigéria. Ce mardi 21 Mai 2024 à Ségbana, une délégation béninoise conduite par Romuald Wadagni, Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances accompagnés de Shegun Adjadi Bakari Ministre des Affaires Étrangères, de l’honorable Issa Salifou, des Directeurs généraux des douanes béninoises et du port autonome de Cotonou, et de plusieurs cadres techniques a tenu une réunion de travail avec le Ministre des Affaires Étrangères du Nigeria Yusuf Maitama Tuggar, du Gouverneur de Kebbi State Dr Nasir Idris, Contrôleur Général des Douanes nigérianes Bashir Adewale ADENIYI, des représentants du Ministère des Finances, de cadres techniques et d’opérateurs économiques nigérians. L’objectif de cette réunion interministérielle est d’une part de réactiver la commission mixte permanente entre le Bénin et le Nigéria pour discuter périodiquement des sujets communs aux deux pays et travailler à résoudre les différends communautaires entre les pays, la prochaine session de la commission se tiendra mi-juin prochain. Il s’agit aussi de créer un comité conjoint bipartite pour rendre rapidement opérationnel le poste-frontalier entre Ségbana au Bénin, Tsamiya et Anguwar Sule Wara au Nigéria, en vue de faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays via le port de Cotonou. En fin, il était question aussi d’informer les opérateurs économiques qu’en parallèle des travaux du comité conjoint, ils pouvaient déjà débuter leurs opérations commerciales via le Port Autonome de Cotonou.

Selon Romuald Wadagni, Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, « ceci est un moment historique dans la concrétisation de la vision des Chefs d’Etat des deux pays ». En effet, ces décisions traduisent une nouvelle dynamique de coopération entre le Bénin et le Nigéria, marquée par l’ouverture de nouvelles voies pour la libre circulation des biens et des personnes. C’est le signe d’une coopération Sud-Sud réussie pour un meilleur développement économique et la stabilité.

C’est Yusuf Maitama Tuggar, ministre des affaires étrangères du Nigeria qui a conduit une équipe composée de Nasir Idris, gouverneur de Kebbi State, de Bashir Adewale Adéniyi, contrôleur général des douanes, des représentants du Ministère des finances, de cadres techniques et d’opérateurs économiques nigérians. Au terme des travaux, « le Nigeria et le Bénin sont une même famille d’une même maison » a noté le ministre nigérian des affaires étrangèresYusuf Maitama Tuggar.Il faut  souligner que cette réunion est une initiative du Chef de l’Etat du Nigéria, Bola Tinubu, Président de la République Fédérale du Nigeria et de son homologue béninois SEM Patrice Talon. Par ailleurs, il faut noter que le poste frontalier de Sègbana permettra de rallier le Niger via le Nord du Nigéria pour les échanges commerciaux. Les camions sont prioritaires sur cette route pour desservir le Nord du Nigéria et le Niger.

Quelques décisions prises 

De fortes décisions prises pour renforcer les interactions sociales et économiques entre le Bénin et le Nigéria. Les autorités des deux pays se sont retrouvées pour réfléchir sur les mécanismes pour renforcer les relations de coopération et faciliter les échanges entre les deux pays. Les échanges ont permis d’aboutir à plusieurs fortes décisions. Il a été décidé, au terme des travaux, de « réactiver la commission mixte permanente entre le Bénin et le Nigéria pour discuter périodiquement des sujets communs aux deux pays et travailler à résoudre les différends communautaires entre les pays ». Cette commission va se réunir mi-juin 2024 pour sa prochaine session.

Les échanges ont abouti également à la création d’un comité conjoint bipartite pour rendre rapidement opérationnel le poste frontalier  entre Ségbana au Bénin, Tsamiya et Anguwar Sule Wara au Nigéria. Cette décision vise à faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays via le port de Cotonou. L’autre décision importante issue de cette réunion c’est que les opérateurs économiques ont été autorisés à débuter leurs opérations commerciales via le port de Cotonou en parallèle aux travaux du comité conjoint. « Le Nigeria et le Bénin sont une même famille d’une même maison », a déclaré Yusuf Maitama Tuggar, ministre nigérian des affaires étrangères au terme des travaux. De son côté, Romuald Wadagni a estimé qu’il s’agit d’ « un moment historique dans la concrétisation de la vision des Chefs d’Etat des deux pays ».

Accord pour la construction du pont Ouara

Cette réunion interministérielle est une étape importante du nouveau dynamisme de la coopération entre le Bénin et le Nigéria. Elle a pour objectif de privilégier l’ouverture de nouvelles voies pour la libre circulation des biens et des personnes. Les décisions prises sont cruciales pour le développement économique et la stabilité. Elles sont également favorables pour un bon modèle de coopération et d’inclusion sud-sud pour les deux peuples. C’est dans cette optique que le Bénin a pris l’engagement de réaliser les travaux de construction du pont sur la rivière Ouara pour rendre opérationnel le poste frontalier de Ségbana. Cette infrastructure est prévue dans le cadre de l’aménagement et le bitumage de la route Kandi-Ségbana-frontière Nigéria vers Samia.

La construction du pont projetée pour franchir la rivière Ouara à la frontière Bénin-Nigéria avait été interrompue par le Nigeria qui entendait y participer. Cela, pour éviter que le Bénin ne considère pas toute la rive comme son territoire. Lors de la réunion un accord a été conclu pour une réalisation conjointe du pont. Selon cet accord, la partie nigériane va réaliser la fondation et la partie béninoise se chargera de la superstructure et les rampes d’accès.

Leave A Reply

Your email address will not be published.