Numérique au Bénin : Le renforcement des capacités des Tics dans l’éducation en débat  

0 279

L’Alliance Smart Africa en collaboration avec le ministère du numérique et de la digitalisation organise du 12 au 13 décembre 2022, un atelier de consultation et de renforcement des capacités des Tics dans l’éducation. C’est le secrétaire général du ministère du numérique et de la digitalisation Chabi Aboubacar Oumarou qui a procédé au lancement officiel de l’atelier à Sèmè City à Cotonou en présence des représentants de l’Alliance Smart africa et de plusieurs autres personnalités. 

Cet atelier de deux jours, vise  la dissémination du plan directeur de développement des compétences et le renforcement des capacités des TICs dans l’éducation au Bénin. Cette activité intervient dans un contexte où la numérisation de l’éducation révèle un potentiel considérable pour améliorer l’apprentissage et nécessite une approche plus globale et contextualisée de l’innovation. Le plan directeur de développement des compétences et de renforcement des capacités des TICs dans l’éducation résulte d’une recherche quantitative et qualitative combinée qui analyse le paysage et les défis des TICs dans l’éducation spécifiques au continent africain. La mise en œuvre de ce projet prend en  compte  la diversité des contextes et reste dans l’optique de fournir différents points de départ aux pays. L’étude a créé cinq scénarios différents (clusters), chacun avec un aperçu à jour de l’état de deux catalyseurs de compétences en TIC : l’accès et l’utilisation des TICs et la performance de l’éducation. Une analyse approfondie des politiques et des programmes de compétences en TIC a été entreprise pour chaque cluster, révélant les meilleures pratiques politiques  et programmes réussis, avec une plongée approfondie dans les pays. Ainsi, vingt-six recommandations ont été établies portant sur la création de l’environnement réglementaire et politique favorable, comment tirer parti des TICs de faible technologie, de l’apprentissage à distance ouvert afin d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage dans un environnement numérique sécurisé, diverses stratégies pour développer les compétences des enseignants en matière de TICs, le renforcement des capacités, l’organisation d’un atelier de diffusion multipartite au niveau national dirigé par le Ministère du Numérique et de la Digitalisation de la République du Bénin et le Secrétariat Smart Africa qui apportera les recommandations du schéma directeur à toutes les parties prenantes du système éducatif au niveau national. Au cours de l’atelier, les participants  sont appelés à comprendre et contextualiser les recommandations du plan directeur, identifier les acteurs locaux et parties prenantes pour la mise en œuvre des recommandations du plan directeur, identifier et formuler des projets et initiatives  pouvant favoriser le développement des TICs dans l’éducation, élaborer un plan d’action concerté visant à l’amélioration concrète de l’éducation par les TICs. Le projet est conçu sur la base de quatre étapes à savoir l’élaboration d’un concept d’un plan directeur, mettre en place un plan directeur, la phase pilote et la dernière est le déploiement du plan sur le continent.   Selon le conseiller stratégique de l’Alliance Smart africa, Calvain Raoul NANGUE, le projet va permettre à l’Afrique d’être un continent indépendant en matière des TICs. « Le plan directeur avec  les efforts fournis  dans l’éducation visent à soutenir la jeune génération numériquement autonome dans la vision de l’Alliance Smart africa à l’issue de 2030 », a rappelé Calvain Raoul NANGUE,  conseiller stratégique de l’Alliance Smart africa. Le secrétaire général du ministère du numérique et de la digitalisation Chabi Aboubacar Oumarou, quant à lui a salué la collaboration entre le gouvernement béninois et l’Alliance Smart africa, pour son accompagnement. Il s’est réjoui des actions entreprises et réalisées dans le secteur du numérique au Bénin. Saisissant l’occasion, il a rappelé ces actions qui ont émerveillé le gouvernement. « Plusieurs perspectives sont en cours pour faire bénéficier à plusieurs acteurs de l’écosystème béninois du développement du numérique comme secteur transversal »,  a précisé le secrétaire général du ministère du numérique et de la digitalisation. « Ces perspectives déclenchées sont les résultats d’un manque de compétences en numérique constaté sur le continent africain et en général au Bénin », poursuit Chabi Aboubacar Oumarou secrétaire général du ministère du numérique et de la digitalisation. Cet atelier prend fin ce mardi 13 Décembre 2022 et sera sanctionné par une recommandation du plan directeur, une stratégie nationale des TICs axée sur l’éducation et un projet prioritaire et inclusif autour de l’intégration effective des TICs dans l’éducation

Par J. H.

Leave A Reply

Your email address will not be published.