Conférence des Ministres des Finances 2023 : Les 4 priorités de Dr AMENOUNVE pour les marchés de capitaux africains

0 135

La 55ème session de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) qui a démarré le mercredi 15 mars 2021 à Addis-Abeba sur le thème « Favoriser la reprise et la transformation en Afrique pour réduire les inégalités et les vulnérabilités» a connu la présence de divers responsables financiers. Au nombre des communicateurs de haut niveau, figurent Dr Edoh Kossi AMENOUNVE, Directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) qui a présenté ce lundi 21 mars 2023 ses ambitions pour booster le développement des marchés de capitaux africains. Pour que les marchés de capitaux africains contribuent réellement à la réalisation des ambitions de l’Afrique, le DG de la BRVM a fait quatre propositions. Il s’agit premièrement d’améliorer la mobilisation de l’épargne à long terme sur notre continent en adoptant des réformes structurelles pour accroître la collecte de l’épargne par les fonds de pension, les fonds souverains, les compagnies d’assurance-vie et organismes de placement collectif etc; Profiter de la digitalisation pour accéder à l’épargne disponible auprès des particuliers; Mener une lutte vigoureuse contre la fuite des capitaux.

Secundo, le patron de la bourse régionale a demandé d’encourager l’actionnariat populaire en ouvrant de façon volontariste le capital des sociétés à participation majoritaire des Etats et des entreprises ayant une forte contribution à la formation du PIB dans nos économies notamment celles du secteur financier qui font appel à l’épargne publique.

Tertio, Dr AMENOUNVE a suggéré de réformer le marché de la dette publique et privée avec des mécanismes et instruments nouveaux et innovants (adaptés aux PME et au développement durable) et favoriser une meilleure rémunération du risque; Le rôle et l’indépendance des agences de notation locales doivent ainsi être renforcés.

Enfin, l’ancien président l’Association des Bourses de Valeurs Africaines (ASEA) a recommandé d’accélérer l’intégration financière (Union monétaire et bancaire) et boursière (AELP) réelle pour accompagner utilement la ZLECAF. Pour lui, c’est dans l’optique de mieux prendre en compte les marchés de capitaux dans l’agenda de développement de l’Afrique qu’il a signé le 21 juillet 2022 à Lusaka, en ma qualité de Président de l’Association des Bourses Africaines (ASEA), un accord de partenariat avec l’Union Africaine.

Par ailleurs, la Conférence est l’une des plus importantes instances de dialogue et d’échanges de vues entre les ministres africains chargés des finances, de la planification et du développement économique et les gouverneurs des banques centrales sur des questions relatives au programme de développement de l’Afrique.

Par Adaman AGOSSOU

Leave A Reply

Your email address will not be published.