Projet de loi des finances 2024 : Plus de de 410 milliards FCFA au cadre de vie, transports et développement durable

0 56

Le ministre du cadre de vie en charge des transports et du développement durable, José Didier Tonatoa défendu devant la commission des finances de l’Assemblée nationale, mercredi 29 novembre 2023, son projet de budget de 2024 évalué à plus de 410 milliards FCFA. Pour le compte de l’année 2024, le Ministère du Cadre de vie et des Transports bénéficie d’un budget de 410 674 445 000 FCFA, soit un accroissement annuel de 9,27%. Les dépenses en capital s’élèvent à 397 289,625 millions FCFA, soit 96,74%, contre 3,26% pour le fonctionnement. Elles sont financées à hauteur de 58,24% par le Budget National et 38,50% par les ressources extérieures sous forme de prêts et de dons. La hausse du budget de ce ministère selon TONATO, s’explique par la nécessité de poursuivre la mise en œuvre diligente des programmes majeurs du Programme d’action du gouvernement (PAG2) 2021-2026 dans le secteur du cadre de vie et des transports. Le but selon le ministre, est de poursuivre la dynamique de la consolidation des réformes et des projets structurants. José TONATO a évoqué la réhabilitation et l’aménagement des voiries dans certaines villes du Bénin (asphaltage phase B) ; l’assainissement pluvial de Cotonou et des villes secondaires ; la construction des équipements marchands ; la gestion intégrée des déchets, boues de vidange et eaux usées dans les grandes villes du Bénin ; le renforcement de la mobilité urbaine dans le Grand-Nokoué ; la protection de la zone côtière du Bénin à l’Ouest (Hillacondji-Grand-Popo) ; l’aménagement et la réhabilitation des périmètres autour des lacs Ahémé et Nokoué et de la lagune de Porto-Novo. Les travaux de construction de bâtiments administratifs et d’infrastructures sociocommunautaires, notamment, la Cité administrative ; la Cité ministérielle ; les Cités administratives départementales ; les Sièges des institutions ; la réhabilitation des forêts classées du Bénin ; le programme de 20.000 logements économiques et sociaux ; le développement et la maintenance des infrastructures routières-voies revêtues et routes en terre ; la modernisation des infrastructures d’envergure internationale notamment, le Port autonome de Cotonou, l’Aéroport international de Cotonou, sont entre autres les grands chantiers sur lesquels il faudra poursuivre les travaux en 2024. La poursuite des réformes engagées depuis 2016 permettront de concrétiser les priorités du secteur à partir de 2024, notamment la réforme de la gestion le financement des initiatives environnementales et climatiques, pour une meilleure maîtrise de l’accès du Bénin au marché du Carbone, l’organisation de l’Assistance à la maîtrise d’ouvrage en matière de construction des édifices publics, la réforme du secteur de l’assainissement au Bénin, l’opérationnalisation de la stratégie de l’entretien routier, avec une emphase spéciale sur les pistes et les routes en terre pour doper le développement de la production agricole, le développement d’une stratégie de gestion du fret routier, y compris la professionnalisation du métier de transporteur, le renforcement de la sécurité routière, la mise en place du système d’information portuaire, la dématérialisation et la centralisation des données et des services, l’opérationnalisation du Système d’informations statistiques pour répondre efficacement aux besoins d’indicateurs et de suivi-évaluation du secteur.

Leave A Reply

Your email address will not be published.