Agro-Industrie : Le représentant résident de la CEDEAO au Bénin séduit par les installations industrielles dans la GDIZ

0 53

(Economia24)-Amadou Diongue, le Représentant résident de la CEDEAO au Bénin a été impacté par la révolution industrielle holistique en peu de temps dans la GDIZ lors de la visite dans la Zone Industrielle de Glo-Djigbé Zè (GDIZ) ce mercredi 07 février 2024. Au cours de sa visite, les responsables de la GDIZ ont accueilli le patron de la CEDEAO au Bénin qui était accompagné d’une importante délégation. Ils ont eu droit dans un premier temps à la présentation du niveau de développement de la Zone ainsi que les perspectives radieuses pour 2024. Ensuite, une visite guidée des différentes unités qui sont déjà opérationnelles et celles en cours de construction et ou d’installation dans la GDIZ.

Abasourdi par la révolution textile au niveau des 02 unités textiles où plus de 2000 jeunes travaillent avec fierté et soin à des vêtements made in Benin, Amadou Diongue a mis le cap sur les usines de transformation des noix de cajou et du SOJA béninois. « Waooh!!! » s’exclamait le représentant résident une fois introduit dans la 1ere Unité Intégrée de Textile, une unité ultramoderne qui transforme la fibre de coton béninois jusqu’à la confection des vêtements made in Benin. C’est-à-dire qu’il y a de la filature, du tricotage, du tissage jusqu’à la confection des vêtements. La visite de l’unité Ceramics où se fabriqueront les carreaux a mis un terme à la visite.

Les confidences du représentant résident de la CEDEAO  

Suffoqué et séduit par le développement fulgurant que connait la GDIZ ; le représentant résident de la CEDEAO confie :   « Après cette visite de la Zone Industrielle de Glo-Djigbé, j’ai compris qu’il y a quelque chose de formidable qui se passe dans ce pays. Pour nous autres qui avions fait carrière en Afrique depuis bientôt un quart de siècle, c’est un plaisir de voir comment un pays se transforme en quelques  années grâce à la vision d’un État, de son Gouvernement et de son Président. C’est un plaisir de voir que le Bénin passe en quelques années d’une économie d’importation et de réexportation à une économie de production. C’est cela qui permet d’amorcer le développement d’un pays. Je suis très fier d’être ici. Ce que j’ai vu, je le dis avec fierté. Nous sommes heureux de voir qu’à 46 %, il y a une présence nationale et régionale dans les investissements qui sont ici. C’est déjà excellent, car ce n’est pas courant dans les Zones économiques spéciales en Afrique. Il s’agit pour nous en tant que communauté de voir dans quelle mesure nous pouvons travailler à orienter nos investissements vers les zones où la rentabilité et aussi les facilités sont les mieux offertes. J’ai constaté que la GDIZ réunit toutes les conditions et ça, c’est un tout qu’il faut saluer. Je suis fier d’avoir effectué cette visite ». Cette déclaration du représentant résident de la CEDEAO au Bénin témoigne de l’importance de la zone et la preuve que la GDIZ constitue un hub industriel en Afrique de l’ouest. Par Rayane Moussa

Leave A Reply

Your email address will not be published.