Lutte contre l’extrémisme et la radicalisation : Le Bénin organise des journées de cohésion sociale

0 59

C’est cinq (05) de journées de cohésion sociale entre les populations civiles, que les autorités communales et les Forces de défense et de sécurité ont organisé dans les communes de Banikoara, Karimama, Ségbana, Malanville, Nikki, Kalalé, Ouaké, Matéri, Kérou, Cobly, Tanguiéta et Boukoumbé dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui au renforcement de la cohésion sociale, à la prévention de l’extrémisme violent et à la lutte contre les conflits liés à la transhumance. Le top de ces journées a été donné le vendredi 03 mai 2024 dans la commune de Banikoara par Alassane SEIDOU, Ministre de l’intérieur et de la Sécurité Publique en présence de Elhadj Oumar DIALLO, Représentant résident Adjoint du Programme des Nations-Unies pour le Développement au Bénin (PNUD), des élus locaux, des principaux responsables des Forces de défense et de sécurité et des populations fortement mobilisées. Plusieurs activités ont été organisées dans le cadre de ces journées de cohésion sociales à savoir : des soins de santé pour le dépistage des hépatites B et C avec l’administration de la première dose de vaccin aux cas négatifs ; le dépistage du diabète, de l’hypertension artérielle avec distribution de produits spécifiques de traitement en faveur des populations ; des formations en soins de premiers secours, en sécurité incendie, des journées sportives et ludiques ; des journées portes ouvertes sur les forces de défense et de sécurité…etc. Ces activités permettront de rapprocher les populations civiles, les populations locales et les Forces de défense et de sécurité pour faire front contre les entrepreneurs de violences.  Ces journées de cohésion sociale, selon le Ministre Alassane SEIDOU, constituent une opportunité de brassage entre Forces de défense et de sécurité, autorités communales et populations. Elles participent au renforcement de la résilience des populations confrontées aux phénomènes de radicalisation, de l’extrémisme violent et du terrorisme et constituent selon lui, une expression palpable de l’engagement du gouvernement du Président Patrice TALON à continuer de travailler pour la cohésion sociale et la paix au Bénin. 
La mise en œuvre de ces actions contribue à la prévention de la détérioration de la cohésion sociale et à la consolidation de la paix à travers la promotion des valeurs du vivre ensemble et de bonnes relations entre les populations civiles, Forces de défense et de sécurité, autorités locales. Monsieur El Hadj Oumar DIALLO, Représentant résident Adjoint du Programme des Nations-Unies pour le Développement au Bénin (PNUD) a rassuré, à l’occasion, que son institution a toujours joué un rôle de premier plan dans la consolidation de la paix dans le monde. C’est pourquoi, elle s’investit à développer les capacités des communautés ensemble avec le gouvernement béninois pour prévenir l’extrémisme violent et la radicalisation dans les communes concernées. Il a remercié le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique pour son leadership dans la mise en œuvre des actions de lutte contre l’extrémisme violent, la radicalisation et le terrorisme au Bénin. 

Leave A Reply

Your email address will not be published.